Publié le Vendredi 27 Janvier 2012 à

Actualité > Belgique

Grève nationale du 30 janvier: la CSC attendra les chefs d'Etat européens à Beauvechain

D.SW.

L’information a beau être étonnante, elle se confirme: si l’aéroport de Zaventem, qui doit accueillir les chefs d’Etat et de gouvernement venant, lundi, au sommet européen de Bruxelles, est bien bloqué pour cause de grève générale, la base militaire de Beauvechain, en Brabant wallon, prendra la relève.
Photonews

Photonews

La décision ne sera prise que dimanche soir ou lundi matin. L’information semble étonnante, car la base n’est pas adaptée à l’atterrissage d’avions de grande envergure et ne dispose a priori pas des équipements indispensables (hangars, etc.)... Mais l’agitation qui règne autour de la base a convaincu des militants de la CSC que quelque chose se passait.

“Quand nous avons entendu ça, nous avons décidé de réorganiser nos piquets de grève de lundi”, explique Véronique Sabel, secrétaire régionale de la CSC Brabant wallon. “Nous sommes allés en repérage à Beauvechain et y avons vu une grande agitation. Les militaires semblaient amener des escaliers pour descendre d’un avion. Ils étaient si nerveux qu’ils nous ont même contrôlés à l’extérieur de la base.”

L’objectif des syndicalistes n’est pas d’empêcher la sortie des pontes européens, mais de leur distribuer des tracts “et de leur montrer que les syndicats comptent encore en Belgique”, explique Véronique Sabel qui insiste sur la visibilité. Elle ne se berce toutefois pas de trop d’illusions. “Je parie qu’ils seront déjà là dimanche soir, mais bon, on ne sait jamais...”

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent