Publié le Mercredi 25 Janvier 2012 à

Régions > Mons > Actualité

Vous n'êtes pas gréviste mais vous êtes bloqué par un piquet? Vous ne serez pas payé!

V.P.

C'est le sens de la note de service de gestion des ressources humaines adressée, en ce début de semaine, à l’ensemble des agents communaux montois : même ceux qui ne se mettent pas en grève ne seront pas payés s'ils sont bloqués par des piquets!

“Le Collège communal en séance du 19 janvier 2012 a décidé que les agents, qui, sans avoir participé au mouvement de grève, auront été empêchés par celui-ci, d’accéder à leur lieu de travail, ne seront pas rémunérés par l’Administration. ”

Cette phrase, extraite d’une note de service envoyée à l’ensemble des agents communaux, fait jaser sous les toits de l’administration montoise.

Cela signifique que si les grévistes auront, comme il se doit, droit à leurs indemnités, il n’en va pas de même en ce qui concerne les agents communaux montois qui seraient bloqués par les piquets.

Interpellée à ce sujet, la secrétaire régionale de la CGSP Sabine Libert a insisté sur l’importance de participer à l’action de grève. si des personnes qui se disent empêchées d’aller travailler, c’est qu’elles n’ont pas compris l’urgence en matière sociale. Et dans ce cas, qu’on ne me demande pas, en tant que syndicaliste, d’intervenir en leur faveur. Nous allons vers une disparition de nos acquis. Il faut que la population se bouge!”

Interrogée également sur la légalité d’une telle mesure, Sabine Libert a par contre précisé qu’un flou existait en la matière.

“ Ce n’est d’ailleurs pas la première fois qu’une telle mesure est prise à Mons. Il y a quelques années, les agents communaux avaient même obtenu gain de cause.”

Est-ce cette raison qui a poussé le Collège à revoir sa copie? A-t-on omis de réfléchir à ces questions avant d’écrire cette fameuse note? Quoi qu’il en soit, nous apprenions hier en cours de journée, via le secrétaire communal Pierre Urbain, que les autorités communales comptaient réévaluer sa position en séance du collège de ce jeudi matin.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent