Publié le Vendredi 3 Février 2012 à

Régions > Bruxelles > Sports

Foot (D.2): Mehdi Hadraoui de Boussu Dour devra attendre avant de retrouver le Brussels

Rédaction en ligne

Dimanche, le Brussels devait se déplacer dans le Borinage pour y affronter Boussu Dour. Mais les conditions climatiques vont empêcher Mehdi Hadraoui, un ancien de la maison molenbeekoise de retrouver son club de coeur.
Mehdi Hadraoui est notamment passé par l’Union Saint-Gilloise.

Mehdi Hadraoui est notamment passé par l’Union Saint-Gilloise.

Il habite toujours à un jet de pierre du stade Machtens, y a connu les joies d’une titularisation en Division 1 et ne renie pas son amour pour le club de Molenbeek: Mehdi Hadraoui, un vrai “ ket ” de la capitale, aurait été ravi d’accueillir les Rouge et Noir dimanche.

Je suis toujours les résultats du Brussels, on n’efface pas toutes ces années d’un revers de la main. Je suis même un peu triste de voir sa position délicate au classement. Mais attention: ils sont juste derrière nous et je ne ferai évidemment aucun cadeau. ”

La caractéristique première du RBDB cette saison est l’inconstance. Mehdi Hadraoui le sait et tente une explication.

Il y a plusieurs facteurs. Même si nous jouons bien, nous manquons de réussite. C’est en partie de notre faute, mais il y a aussi des raisons que nous ne maîtrisons pas... On a déjà frappé les montants une grosse dizaine de fois! Notamment la semaine dernière au stade Fallon où on touche deux fois du bois! ” peste-t-il. “ Il faut arrêter de gaspiller des points quand on mérite de les prendre. Autre chose: l’arbitrage... Franchement, je ressens la différence maintenant que je joue en Wallonie. Avec cette situation politique en Belgique, il n’y a rien à faire: les referees néerlandophones ne nous font aucun cadeau. Dans la lutte pour le maintien, on sait qu’on ne part pas favorisé. Le groupe est composé de beaucoup de Français (Ndlr: l’entraîneur et plusieurs cadres de l’équipe) et ils comprennent bien cette réalité. Ils sont plutôt dégoûtés d’ailleurs...

Le jeune Bruxellois ne regrette en tout cas nullement son passage à Boussu, malgré un premier tour un peu compliqué.

À cause d’une blessure, j’ai joué avec une grosse gêne et je suis sorti de l’équipe à un moment. Je reviens bien dans le coup pour le deuxième tour. J’ai aussi inscrit trois buts, dont un la semaine passée contre le White Star ”, raconte-t-il.

Les clubs de la capitale lui réussissent bien puisqu’il avait trouvé le chemin des filets au stade Machtens au match aller.

Si les supporters des Coalisés le connaissent un petit peu, Mehdi est bien plus ancré dans la mémoire des fans unionistes. Après une titularisation et une entrée au jeu sous Cartier, il connaît une longue blessure et s’en va du côté de Saint-Gilles. Il y réalise une très belle saison (25 matchs, 8 buts, des assists, “ pas mal pour un milieu défensif ”, sourit-il) et passe à Diegem où vient le chercher Boussu Dour l’été passé. “ Pour un club de D.2, j’ai signé les yeux fermés et je ne le regrette pas. J’effectue un pas en avant et on peut travailler sereinement ici: tout est moins médiatisé qu’à Bruxelles. ” Pour la suite, il ne se prend pas la tête: faire de bons matches pour espérer aller chercher un transfert intéressant. Pourquoi pas traverser la Manche... “ C’est mon championnat préféré. Même en D.2 ou D.3, j’aimerais goûter à l’ambiance et à la ferveur anglaise. ” Avis aux amateurs...

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent