Publié le Jeudi 26 Janvier 2012 à

Régions > Huy-Waremme > Sports

Foot (D3A): que devient Steve Docq (ex-RFC Huy)?

Rédaction en ligne

Le 11 novembre, à la surprise générale, Steve Docq et le RFC Huy stoppaient leur collaboration. Un peu plus de deux mois plus tard, nous avons repris contact avec l’ex-défenseur tricolore pour qui le foot reste, pour l’instant, entre parenthèses...
Le football ne lui pas... pour le moment.

Le football ne lui pas... pour le moment.

>Bonjour Steve, comment ça va?

Bien, merci. Je m’occupe à temps plein de mon bar, le “ Delano ”, que j’ai ouvert avec ma compagne Bénédicte sur la place de la gare à Ciney.

>Tu n’as pas cherché à te recaser dans un club durant le mercato d’hiver?

Non. J’ai bien eu écho concernant un intérêt de certains clubs à mon sujet, mais je n’ai pas donné suite. Cela ne m’intéresse pas, même si mon établissement est désormais bien lancé et que je pourrais trouver du temps et arranger mes horaires pour rejouer au foot. Je ferai le point durant l’été.

>Le foot ne te manque pas trop?

Pour dire la vérité, j’ai eu Xavier Libois en ligne jeudi dernier. Il se rendait à l’entraînement et cela n’a suscité aucune envie en moi. Le foot ne me manque pas, pour l’instant en tout cas!

>On te sent amer, pas vrai?

J’ai été très déçu de mes deux dernières saisons. Pas nécessairement sur le plan sportif mais sur ce qui s’est passé autour. À Couvin, je n’avais pas retrouvé le club que j’avais connu. Et en ce qui concerne Huy où j’ai quand même disputé une douzaine de matches, je reste très déçu de la manière dont cela s’est terminé.

>T’intéresses-tu encore au RFC Huy depuis ton départ?

Les 2-3 semaines qui ont suivi, cela m’a fait mal au cœur de ne plus y aller. Mais avec le recul, cela a passé et je dois bien avouer que les résultats me laissent maintenant presque indifférent.

>As-tu quand même gardé des contacts avec certains Tricolores?

Je dirais même assez fréquents, par téléphone, avec la plupart. Et certains sont déjà passés à plusieurs reprises me faire un petit coucou dans mon établissement. La semaine dernière, j’ai appris que Quentin Verlaine était papa, je lui ai adressé mes félicitations par sms. Je garde de très bons souvenirs. Un groupe comme cela, ça ne s’oublie pas. Sur toute ma carrière, je n’ai jamais connu une ambiance aussi extraordinaire que celles vécues sur les 2 ans ½ que j’ai passées à Huy. Je pense aussi à des garçons comme Olivier Nanni ou Pierrot Bourtembourg avec lesquels je suis encore en contact.

>Fais-tu encore du sport pour l’instant?

Bien sûr. Je fais du sport en salle, je cours et je pratique le vélo. J’ai dernièrement participé à la Corrida de Ciney où j’ai parcouru les 10 km (course à pied) en 48 minutes. Et ce week-end, je vais faire un run-bike à Gembloux. C’est diversifié, ça me plaît bien et je dirais même que je suis plus en forme que quand je jouais au foot.

>Tu pourrais quand même rechausser tes crampons l’an prochain?

Ce n’est pas impossible. Mais à condition de conserver du temps pour moi. J’aurai alors 32 ans et un rythme de 2 entraînements/semaine, maximum 3, me suffirait. Dans un club namurois de promotion, par exemple. Où je pourrais prendre du plaisir sur et en dehors du terrain.

>Avec Bénédicte, vous venez de séjourner quelques jours à Cuba. C’était comment?

On a, entre autres, visité La Havane et nagé en mer avec des dauphins. C’était vraiment génial.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent