Publié le Vendredi 17 Juin 2011 à

Actualité > Monde

Maastricht s'oppose à la fermeture de ses 14 coffee-shops

Rédaction en ligne

La majorité au conseil communal de Maastricht est opposée à la fermeture des 14 coffee-shops de la ville du Limbourg néerlandais, comme l’a suggéré mercredi l’université de Tilburg.
Illustration Photonews

Illustration Photonews

“Nous ne pouvons plus attendre pour prendre des mesures appropriées et, par conséquent, nous travaillons énergiquement au plan de dispersion des coffee-shops”, a expliqué vendredi la majorité communale dans un communiqué.

L’université a mené une étude, pour la ville de Maastricht, concernant les nuisance liées aux drogues. Il en est ressorti une recommandation de fermer tous les coffee-shops et si ce n’est pas possible, d’introduire un “passeport cannabis” (wietpas) des coffee-shops sur base de critères. “Si cela ne tient qu’à la majorité, les premières pelles entreraient en action avant l’été pour déplacer les coffee-shops en périphérie de la ville”, précise la majorité qui compte 21 sièges communaux sur 39.

“Le plan de dispersion va faire diminuer les nuisances dans différents quartiers. Ce plan, qui est appliqué à Venlo depuis des années, est un succès. Nous demandons au ministre de la Sécurité et de la Justice de renoncer à l’introduction du passeport cannabis. D’après nous, ce passeport va entraîner une augmentation du commerce en rue et à domicile. Ce passeport nécessitera aussi davantage de moyens policiers”, souligne la coalition.

Le Conseil d’Etat néerlandais doit encore se prononcer sur la valeur juridique des critères.

Les communes belges frontalières souhaitent en premier lieu la fermeture et, si c’est impossible, l’introduction du passeport cannabis.

Elles sont par contre opposées à un plan de dispersion.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent