Publié le Jeudi 1 Mars 2012 à

Régions > Mons

Mons: grosse déprime dans le piétonnier où les enseignes disparaissent les unes après les autres

Rédaction en ligne

Hémorragie dans le piétonnier montois. Mexx a définitivement baissé ses volets. Rien qu’à la rue de la Chaussée et dans la Grand-rue piétonne, nous avons relevé une douzaine de cellules vides. Une situation préoccupante selon les experts du centre-ville.
Mexx a fermé au lendemain des soldes d’hiver.

Mexx a fermé au lendemain des soldes d’hiver.

Magasins abandonnés où s’accumulent crasses et courrier, rideaux de fer baissés, affiches à vendre ou à louer, vitrines sales... Le spectacle est déprimant dans les deux principales artères commerçantes du centre-ville. Malgré un flux piétonnier hebdomadaire moyen de 90.000 personnes, ces deux rues ont mal à leurs commerces. Chez Mexx Belgium, un collaborateur dénonce le rapport qualité/prix déséquilibré de l’habitat montois. Il n’y a pas que les locations onéreuses et le manque d’investissement des propriétaires de bâtiment qui découragent les candidats investisseurs. La concurrence des centres commerciaux en périphérie porte un coup au commerce local.

Alors la paupérisation du piétonnier est-elle irréversible? Les signaux sont certes alarmants et le contexte de crise économique a des répercussions sur la consommation. Malgré cela, des investisseurs potentiels qui veulent s’implanter à Mons. Des noms?

L’enseigne de mode britannico-irlandaise Primark est très intéressée mais pour une grande superficie. La chaîne de restauration rapide de qualité Exki, les cosmétiques Rituals sont en prospection à Mons.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent