2

Univers > Foot > Foot belge

Logan Bailly devra suivre une formation contre la violence

Rédaction en ligne |

Publié le Lundi 19 Mars 2012 à

Belga

L'ancien gardien de but de Liège, du Standard et du Borussia Mönchengladbach Logan Bailly, condamné en première instance à une peine de 5 mois de prison avec sursis pour des faits de violence, a bénéficié, lundi, en appel de la suspension du prononcé pour une durée de 5 ans. 

La cour d'appel de Liège a réduit la sanction à une suspension du prononcé mais celle-ci est assortie de l'obligation de suivre une formation pour la gestion des situations de violence.

L'International de football, gardien des Diables Rouges, avait été impliqué avec son frère dans une bagarre violente à Liège le 7 mai 2008, lors de la fête du titre du Standard au centre de Liège.

La scène s'était déroulée à la "Maison du Peket", à proximité de la place Saint-Lambert. Logan Bailly, à l'époque gardien de but du club de Genk, avait été impliqué dans deux scènes de violence. Lors de la première, il avait lui-même porté un coup de poing à un adversaire qui l'avait chambré.

Quelques minutes plus tard, c'est son frère qui avait frappé une autre victime après le dépôt d'une plainte au commissariat de l'Hôtel de Ville de Liège. Lors de cette seconde scène, la victime était tombée la tête sur une bordure, ce qui avait occasionné une blessure avec séquelles permanentes.

Initialement, Logan Bailly avait contesté les faits. Mais, depuis sa première condamnation, il avait modifié sa version pour reconnaître entièrement sa responsabilité. Son frère, initialement condamné à 2 ans avec sursis, a été condamné à une peine de 300 heures de travail.