Publié le Mercredi 21 Mars 2012 à

Actualité > Monde

Déjà 18 infractions pour Mohamed Merah, carrossier de profession (portrait)

Rédaction en ligne

Mohamed Merah, le tueur en série présumé soupçonné d’avoir abattu froidement sept personnes, est un Français d’origine algérienne de 23 ans, carrossier de profession, passé de la délinquance à l’islamisme radical après des séjours au Pakistan et en Afghanistan.
Illustration AFP

Illustration AFP

Retranché depuis des heures dans un appartement d’où il communique avec les unités d’élite de la police, l’homme le plus recherché de France se présente comme un “moudjahid” appartenant au réseau extrémiste Al-Qaïda, selon le ministre de l’Intérieur Claude Guéant.

Il a expliqué aux négociateurs qu’il avait “voulu venger la mort d’enfants palestiniens” en s’en prenant le 19 mars à une école juive, et a expliqué l’assassinat des trois parachutistes par son opposition aux interventions étrangères de l’armée française.

Alors qu’il n’était pour la France qu’un homme casqué, vêtu de noir et se déplaçant à moto pour abattre militaires et enfants juifs d’une balle dans la tête, les premiers éléments de sa biographie font surface.

Né le 10 octobre 1988 à Toulouse (sud-ouest de la France), il a une mère qui dit n’avoir aucune “influence sur lui” et un frère adepte du salafisme, une mouvance rigoriste de l’islam sunnite. Des explosifs ont été retrouvés dans la voiture du frère.

Ce jeune homme d’environ 1,70 m, à la silhouette fine, décrit comme “déterminé, de grand sang-froid et maître de lui” par Claude Guéant, est carrossier, selon un jeune homme de son quartier d’origine.

Son ancien avocat, Christian Etelin, a révélé qu’il défendait Mohamed Merah depuis “2004 ou 2005” pour des petits délits, notamment quand Merah était mineur. Il a commis “plusieurs infractions de droit commun, dont certaines avec violences”, selon le ministre de l’Intérieur. Dix-huit au total, a précisé une source policière.

Me Etelin l’a défendu pour la dernière fois le 24 février pour une “vieille affaire” de conduite sans permis. Il avait été condamné à un mois de prison ferme et devait comparaître début avril devant le juge d’application des peines.

Le décrivant comme un homme “poli et courtois”, l’avocat a affirmé ne pas imaginer que le tueur présumé puisse commettre des actes “d’une dureté absolue”.

Malgré des faits de délinquance, essentiellement de vols, “j’ai toujours connu un individu souple dans le comportement, policé, et pas rigide au point de faire penser à un certain fanatisme”, s’est étonné Me Etelin.

La personnalité de cet homme ne “se caractérisait pas par l’impression qu’il pouvait se radicaliser et vouloir se lancer dans des actions de terrain d’une dureté absolue”, a insisté l’avocat.

“Je n’ai pas d’avis sur le tréfonds de sa personnalité mais je crains un comportement imprévisible”, a-t-il ajouté.

Sa radicalisation s’est faite “au sein d’un groupe d’idéologie salafiste, et affermie, semble-t-il, lors de deux voyages, l’un en Afghanistan, l’autre au Pakistan”, selon le ministère de l’Intérieur.

Il a séjourné dans des zones de combat, selon une source proche de l’enquête, qui n’était pas en mesure de confirmer s’il avait combattu aux côtés des talibans.

Selon une source proche de l’enquête, il avait été arrêté fin 2010 à Kandahar, le fief des talibans en Afghanistan, pour des faits de droit commun. Il était suivi depuis des années par les services antiterroristes.

Selon le ministère de la Défense, Mohamed Merah a tenté à deux reprises sans succès de s’engager dans l’armée, d’abord dans l’Armée de terre en 2008, puis deux ans plus tard dans la Légion étrangère.

Il avait 19 ans et avait passé les évaluations, mais avait été recalé en raison de ses antécédents judiciaires. En 2010, il avait commencé à postuler à la Légion étrangère avant d’abandonner sans même passer les tests de sélection.

Le Numérique de Sudpresse

Numérique de Sudpresse

Le Vlan est disponible en numérique

Numérique de Vlan
Jobs Régions Défi

Les décès dans l'actualité

Gabriel Garcia Marquez

Gabriel Garcia Marquez

Décès :
17/04/2014

Age :
87 ans

James Brian Hellwig Warrior

James Brian Hellwig Warrior

Décès :
08/04/2014

Age :
54 ans

Les anniversaires de leur départ

Palle Lykke

Il y a 1 an

Elisabeth Sladen

Il y a 3 ans

Greg Ham

Il y a 2 ans

Dans votre région

  • 86 ans, de Oupeye, le 17/04/2014
  • 90 ans, de Uccle, le 17/04/2014
  • 82 ans, de Grâce-Hollogne, le 17/04/2014
Toutes les annonces sur www.enmemoire.be