65

Univers > Foot > Foot belge > Division 1A > Standard

José Riga: "Je quitte le Standard pour le Qatar: c'est un choix familial"

Rédaction en ligne |

Publié le Lundi 14 Mai 2012 à

José Riga a tenu, ce lundi après-midi, à "justifier" son choix, de quitter le Standard. "J'ai pris ma décision récemment. Je vais désormais faire partie d'un groupe de 5 hommes qui va intégrer l'académie Aspire, au Qatar". Quant au nom du futur entraîneur du Standard, la direction a simplement indiqué qu'une liste avait été établie... On peut imaginer que la décision sera prise bien avant la fin du mois de juin.

"Ce projet au Qatar, c'est une opportunité qui se présente devant moi. Un objectif qui me plaît et il n'est pas sûr que j'ai de nouveau une telle opportunité à l'avenir... J'ai longtemps hésité car, évidemment, ce n'est pas une décision qui se prend à la légère. Mais c'est une bonne occasion, pour moi, de me spécialiser dans un autre secteur".

Riga assura également qu'il ne part pas à cause des mauvais résultats. "C'est une décision personnelle, qui n'a rien à voir avec les résultats. Une décision avalisée par la direction, que je remercie: elle a compris mon choix". Aspire, c'est un centre de formation, avec des infrastructures importantes au Qatar.

Quid des tensions internes, notamment avec Jean-François de Sart? "Non, ce n'est pas ça", coupe José Riga. "Le manque de résultats a amené ce genre de commentaires. Mais il n'y a rien de cela."

Il ajoute: "Je ne fuis pas le Standard. Le projet du Standard me tenait à coeur mais il y avait vraiment des raisons pour que j'emprunte la route du Qatar".

Quant au nom du futur entraîneur du Standard, la direction a simplement indiqué qu'une liste avait été établie... "On se donne jusque fin juin, pour trouver un coach. Nous avons la chance de pouvoir prendre du recul pour prendre une bonne décision", a indiqué Roland Duchâtelet. Qui s'est dit "surpris" du départ de Riga: "Son départ, c'est une surprise pour moi. Je suis déçu. Je ne voulais pas y croire. Mais nous avons pris la peine de discuter et j'ai compris son argumentation. Ce ne sera pas facile de le remplacer..."
 

Sa conférence de presse ci dessous:

 

  • Suivez notre LIVE