Publié le Mercredi 30 Mai 2012 à

Culture > Cinéma

Emilie Dequenne primée pour son rôle inspiré de Geneviève Lhermitte: "Il faut que le public comprenne"

Au Festival de Cannes, Pierre Germay

L’actrice belge Emilie Dequenne a obtenu au festival de Cannes le prix de la meilleure actrice dans la section "un certain regard" pour son rôle, particulièrement tragique et émouvant, dans le film "A perdre la raison" de Joachim Lafosse.

Ici avec Joaquim Lafosse.

Belga/AFP

Ici avec Joaquim Lafosse.

Le film, inspiré du tragique quintuple infanticide de Geneviève Lhermitte, sera dans les salles belges dès mercredi prochain. "On ne fait pas ce métier pour cela mais quand cela arrive, c’est agréable”, a déclaré Emilie Dequenne qui a remercié “l’équipe merveilleuse” du film, son mari et ses enfants. 

"Je n’ai vu aucun reportage sur l’affaire. Je me suis bornée à lire le scénario qui renfermait tous les éléments d’une immense tragédie, ce qui est plutôt rare au cinéma. Je n’ai donc pas subit l’impact médiatique." 

Le rôle était grave, mais Emilie Dequenne n’estime pas s’être mise en danger : "J’ai rencontré une psychiatre de l’Université. Elle m’a aidé à bien faire la différence entre la psychose du personnage et mes propres tourments. Ça m’a vraiment rassurée".
Dans "A perdre la raison", il y a une scène très forte, celle où Emilie Dequenne s’effondre en larmes au volant de sa voiture en écoutant "Femme je vous aime" de Julien Clerc : "C’est Joachim qui a choisi la chanson, explique-t-elle. Mais j’ai pu l’écouter et m’en imprégner longuement à l’avance, pour en saisir les harmonies, les paroles, etc… Et puis, il faut bien le dire, il y avait des techniciens avec moi dans la voiture et c’était la dernière scène du tournage, il fallait faire vite !".
Emilie Dequenne va à présent pouvoir savourer son nouveau prix : "Je vais en profiter davantage cette fois-ci, confie-t-elle. Même si c’était à nouveau stressant".

JOACHIM LAFOSSE: "IL FAUT QUE LE GRAND PUBLIC COMPRENNE"

Joachim Lafosse, le réalisateur belge de "A perdre la raison" était tout aussi heureux du prix de son interprète Emilie Dequenne, que si c’était lui-même qui avait été récompensé : "Dès la lecture du scénario, Emilie m’a dit qu’elle voulait le rôle pour expliquer au grand public l’impensable (NDLR : une mère qui tue ses cinq enfants). Elle voulait qu’on y réfléchisse. Et le fait que des jurés venus du monde entier aient été bouleversés par son interprétation est magnifique". 

Et d’émettre aussitôt un souhait: "J’espère que le grand public va aller voir ce film et comprendre avec elle ce drame. Vraiment, vous les médias, jouez votre rôle, encouragez le public à aller voir le film".
Joachim Lafosse, très en verve ce samedi soir sur la terrasse de la section Un Certain Regard, explique encore combien "le cinéma est un outil culturel qui doit susciter la réflexion. Je suis sûr que le public est assez intelligent pour entamer cette réflexion, il suivra, j’en suis sûr".

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent