Publié le Mercredi 6 Juin 2012 à

Régions > Sambre-Meuse

Couvin: un maire français somme la commune de réparer une de ses routes

Rédaction en ligne

Quand la commune de Couvin a dévié la circulation à l’entrée de Petite-Chapelle en raison de travaux, elle a envoyé ce charroi sur une route... française du village de Taillette. Le maire, André Bernard, a ainsi demandé à Raymond Douniaux, mayeur de Couvin, de réparer les dégâts causés par ce contournement. Problème: c’est impossible car illégal...
Deux amis face à un dilemme entre logique et légalité (Montage: Sudpresse)

Deux amis face à un dilemme entre logique et légalité (Montage: Sudpresse)

La mairie de Taillette, ville française voisine de Couvin, a demandé au mayeur de cette dernière, Raymond Douniaux, s’il pouvait prendre en charge les travaux de réfection d’une route française.

Ce sont les récents travaux du petit village de Petite-Chapelle (Couvin) qui sont à l’origine de ce petit problème: pour travailler en toute sécurité, il a fallu dévier la circulation vers une route française. André Bernard, le maire de Taillette, la bourgade française traversée suite à cette déviation, a relevé que depuis le début des travaux de Petite-Chapelle, “ des nids-de-poule sont apparus sur le tarmac de la rue de la chaudière. Le tronçon français de la rue Vallard (NDLR: nom de la rue du côté couvinois).

>À lire dans l’édition Sambre et Meuse de La Nouvelle Gazette de ce jeudi 7 juin.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent