Publié le Mardi 10 Juillet 2012 à

Sports > Cyclisme > Route > Tour de France

Tour de France: ce qu'il faut retenir des 10 premiers jours (vidéos)

Rédaction en ligne

Le peloton du Tour de France fait relâche ce mardi. Après une première partie parcourue à toute allure, les coureurs peuvent enfin mettre pied à terre sans avoir peur d'être distancés. Même si la majorité des coureurs enfourchent le vélo durant cette journée. Pour nous, l'occasion de mettre en avant quelques faits marquants de ces 10 premiers jours. 

>Peter Sagan ne s'arrête plus

Peter Sagan n'était pas un inconnu des spécialistes des deux roues mais le grand public l'a découvert lors de cette première partie. Au total, le Slovaque a remporté trois étapes. La première en brûlant la politesse à Fabian Cancellara, la 2e en étant le plus costaud de la dernière bosse, la 3e dans un sprint massif (où certes, Greipel n'était pas au meilleur de sa forme). 

Son père a déclaré qu'il allait en claquer six au total. Les adversaires sont prévenus. 

 

>Les chutes

Le peloton va toujours plus vite et la première semaine est souvent meurtrie par les chutes. Cette année, on a l'impression que c'est devenu un passage obligé, une sorte de rite de passage. Les cadors du peloton ont (presque) tous été retardés pour les plus chanceux, quant aux autres, ils ont goûté aux joies du bitume et tout le monde a pu contempler les belles fesses meurtries d'une grande partie du peloton. Des images qui font passer à un vrai "champ de bataille".

Pour certains, ce fut l'abandon tout simplement: comme Samuel Sanchez, le champion olympique pourrait rater l'événement à Londres. Des JO auxquels Oscar Freire ne participera pas

 

>Sky survole

Avant que le Tour ne soit lancé, l'équipe Sky était pointée dans le camp des gros écuries du peloton. On ne s'était pas trompé. D'abord avec Froome, ensuite avec Wiggins, rien ne semble pouvoir entraver la marche triomphale des Britanniques. 

Cadel Evans étant esseulé dans la montagne, ce n'est que sur les épreuves chronométrées qu'il peut tenter de reprendre du temps à Wiggins. Mais à ce petit jeu, "Brad" est pour l'instant au dessus de la mêlée. Une domination qui pour certains journalistes ressemble à celle des US Postal au temps d'Armstrong. Une comparaison que Bradley Wiggins ne peut accepter

 

>Van den Broeck réaliste

Jurgen Van den Broeck voulait viser le podium. Malheureusement, il a été retardé juste avant la dernière bosse de l'étape et a perdu du temps, tout comme dans le chrono. Le coureur Lotto est résigné pour le podium, d'autant plus que quand il attaque, les Sky ne craquent pas. 

 

>Deux images marquantes

- Le coup de colère de Tyler Farrar sur l'équipe Argos après avoir été victime d'une chute, causée par un Van Hummel. 

- Marc Madiot qui "encourage" Thibaut Pinot vers la victoire. Le directeur sportif devait être "possédé" à ce moment-là. 

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent