Publié le Lundi 30 Juillet 2012 à

Fun > Télé

Ni Jean-Mi, ni Charline et Clijsters... "interrompue": la RTBF critiquée pour ses choix lors des JO

Rédaction en ligne

Mais pourquoi donc la RTBF diffuse-t-elle le match de tennis entre Federer et Benneteau? Voici l’un des reproches que l’on peut lire, sur Twitter, à propos des choix de la RTBF. Qui, depuis le début des JO, a aussi loupé la médaille de bronze Charline Van Snick (en balance avec la fin de la course cycliste sur route) et l’entrée en compétition de Jean-Michel Saive.

Et ce lundi soir, la retransmission du match Clijsters - Suarez-Navarro a été purement et simplement... interrompue pour passer une série!

"Mais pourquoi donc la RTBF diffuse-t-elle le match de tennis entre Federer et Benneteau? Il n’y a pas d’autres sports à diffuser que du tennis?"

Voilà un des nombreux messages diffusés, sur Twitter, à l’encontre de la RTBF.

Ce matin, dans nos éditions papier, Yves Simon, chef des Sports de Sudpresse offrait déjà la médaille de plomb à la RTBF. Et vous qu’en pensez-vous? N’hésitez pas à commenter cet article...

Voici l’édito de Yves Simon publié ce matin dans nos colonnes:

"On nous avait annoncé une RTBF en forme olympique durant cet été. L’équipe de Michel Lecomte allait mettre le paquet et les gros moyens pour "qu’on ne rate rien" des Jeux de Londres. On allait nous en mettre plein la vue: eh bien, c’est raté. Première journée, samedi, et d’emblée un couac de dimension.

Si vous vouliez suivre en direct l’entrée en lice de Jean-Michel Saive, notre star aux sept Jeux olympiques, il fallait vous brancher sur... la VRT et Sporza. Car la RTBF avait prévu son magazine olympique à 18h30, heure de l’entrée en jeu du gladiateur liégeois. Priorité à l’info en direct? Non, on a beau déployer les plus beaux discours, ça manque toujours de vraies décisions aux moments opportuns à la RTBF. D’un patron réactif qui décide courageusement de postposer un magazine pour ne pas rater un des moments clés de l’olympiade des Belges à Londres: l’entrée en scène de "Jean-Mi".

Un Jean-Michel Saive qui, lui, n’hésite pas à répondre présent quand cette même chaîne publique a besoin de lui. Qui pour commenter le départ du Tour de France à Liège, qui pour livrer un premier commentaire, en direct et entre deux entraînements, lors de l’inauguration de la "Belgium House". Bref, sur ce coup-là, la première médaille de plomb de la quinzaine est "amplement méritée" à Reyers. Et ce n’est malheureusement pas la pauvreté des commentaires, en plateau, de Christophe Delstanches ou de Anne-Laure Macq qui fera fonctionner la pierre philosophale pour transformer le plomb en or. "Tintin" est bien sympathique, Anne-Laure très jolie, mais nous, les sportifs, on n’est pas des pigeons. Copie à revoir. Et vite."

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent