Publié le Jeudi 16 Août 2012 à

Régions > Mons > Actualité

Bientôt un centre de distribution de la Poste à Ghlin. Les facteurs menacés ?

Rédaction en ligne

Un “ Mail Center ” pourrait bientôt s’installer à Ghlin (non loin d’H&M). Une enquête publique est en cours depuis le 18 juillet. Pour l’heure aucune info officielle. Mais l’arrivée de ce centre pourrait remettre en cause tout le schéma de distribution du courrier.
(E.G.)

(E.G.)

C’est à la rue de l’Orbette, sur un terrain proche de l’autoroute, qui avait précédemment été pressenti pour l’implantation d’une usine de retraitement des bio combustibles, que pourrait prochainement s’implanter cette plateforme de distribution. Une demande de permis unique a été introduite par la Poste et une enquête publique est ouverte jusqu’au 4 septembre. Pour l’heure, ni la Poste, ni la Ville de Mons n’ont souhaité communiquer d’informations à ce sujet. Mais d’après nos sources (syndicales), il se pourrait bien qu’à travers l’implantation de ce nouveau “ Mail Center ”, tout le schéma de distribution du courrier soit remis en question. Au terme de l’enquête publique, si la procédure suit son cours normalement, ce “ Mail Center ” pourrait être opérationnel dans les environs de l’automne 2013. À partir de là, l’ensemble des services actuellement en place (une centaine environ) à la rue des Canonniers seront transférés à Ghlin. Puis, progressivement, jusqu’en 2016, les activités des autres bureaux locaux de Saint-Ghislain, Frameries, Boussu et Soignies seraient re-centralisées. Mais le corollaire de cette recentralisation est que les facteurs ne devraient plus, comme c’est le cas actuellement, trier eux-même leur courrier. Cette opération serait effectuée au centre de tri à Charleroi X.

Une information qui semble se confirmer par la récente annonce de la Poste selon laquelle ce dernier devrait “ voir son importance s’accroître dans les prochaines années. ” Le nombre de travailleurs du site passant de 450 à 900, via des transferts de personnel. Pour Jean-Marie Martin, délégué SLFP de secteur pour la région Mons-Borinage, il est clair que “ les bureaux actuels seront amenés à disparaître ! La Poste sera-t-elle d’accord de continuer à entretenir des bâtiments où il ne subsistera plus que des guichets? Je ne pense pas.”

Des pertes d’emplois sont-elles à craindre ? Jean-Marie Martin est pessimiste : “Dès lors qu’il n’y aura plus que de la distribution, on va sans doute devoir passer par un plan social. ”

Vincent piccillo

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent