+

Univers > Foot > Foot belge > Division 1 amateurs

Football: le RFC Tournai sera fixé sur son sort le 12 septembre au plus tard

Rédaction en ligne |

Publié le Mercredi 29 Août 2012 à

Le tribunal civil de Tournai, agissant en référé suite à la demande du Royal Football Club de Tournai contre l’Union belge de football, rendra son ordonnance le 12 septembre au plus tard. On saura alors si le club Tournaisien, relégué en Promotion suite aux points perdus sur tapis vert pour avoir aligné un joueur non qualifié, pourra ou non disputer le championnat de troisième division.

L’Union belge de football avait décidé, en mai dernier, de retirer 32 points au club classé cinquième en troisième division suite à une plainte introduite par le CS Verviers concernant l’affiliation illégale d’un joueur tournaisien, en l’occurrence l’attaquant Yannick Lacam. Le joueur s’est désaffilié de son club précédent pour se ré affilier à Tournai. Cette réaffiliation devait être introduite à l’Union belge avant le 30 juin 2011. Or, l’Union belge a reçu cette affiliation du club le 3 juillet 2011. Personne ne s’est rendu compte de ce retard avant la plainte déposée par le club de Verviers, dernier du championnat de troisième division.

Mercredi, les avocats du club tournaisien et de l’Union belge ont plaidé la cause de leurs clients respectifs pendant une heure trente devant le tribunal présidé par Alexandre Hannart. Me Misson, avocat du club tournaisien conteste la décision de l’Union belge en se référant à l’arrêt Lethonen rendu par la Cour européenne de justice concernant l’affiliation d’un jouer de basket-ball finlandais au club des Castors de Braine. « Il s’agit d’une atteinte à la liberté de travail des joueurs professionnels et amateurs et cette limite d’affiliation au 30 juin est une discrimination car les clubs peuvent encore engager des joueurs autrement jusqu’au 31 août”, a commenté l’avocat. Le club, qui doit commencer son championnat ce week-end, n’a pas encore décidé s’il allait aligner son équipe première mais il a demandé une astreinte à l’Union belge jusqu’à la décision du tribunal.

Par ailleurs, le club de Tournai a déposé une plainte contre l’Union belge pour faux et usage de faux devant un juge d’instruction de Bruxelles. Le club prétend avoir reçu un premier formulaire sans aucune objection alors que l’Union belge prétend avoir envoyé un second courrier stipulant que Yannick Lacam ne pouvait être aligné en équipe première. Le club prétend n’avoir jamais reçu cette missive.

Du côté de l’Union belge, on accuse le club d’avoir aussi rédigé des faux mais aucune plainte n’a été déposée. « Nous avons constaté six documents qui étaient faux dans le chef du club. Aussi, le club a envoyé une demande de validation exceptionnelle d’affiliation du joueur, signée par celui-ci, quatre jours après la plainte introduite par Verviers. Est-ce un hasard ? », demande Me Audry Stévenart.

Le tribunal n’exclut pas de rendre sa décision plus tôt. « Le 12 septembre est une date butoir », a commenté le juge avant de conclure les débats. Cette décision devant les instances civiles mettra fin à cet imbroglio juridique dans lequel l’Union belge s’est retrouvée partie après avoir joué le rôle de juge entre les clubs de Tournai et de Verviers.