Publié le Jeudi 6 Septembre 2012 à

Fun > People

Beverly Jo Scott: “J'aime mon mari mais... j'ai aussi aimé des femmes !”

NICOLAS DEWAELHEYNS

Après avoir été présente, tout cet été, sur Classic 21, Beverly Jo Scott poursuit chaque dimanche, entre 12 et 13 heures, dans le “ BJ’s Sunday Brunch ”. Elle apparaîtra également dans un des prochains numéros des “ Orages de la vie ” sur RTL-TVI. Où elle évoque notamment sa bisexualité
BJ Scott parle ouvertement des orages de sa vie. Belga

BJ Scott parle ouvertement des orages de sa vie. Belga

Vous avez enregistré un numéro des “ Orages de la vie ”, qui sera diffusé prochainement. Quels sont les orages de votre vie?

J’ai eu une jeunesse très turbulente, pas facile à vivre. Le message que je veux faire passer, c’est qu’on peut toujours se sortir de ses ennuis. J’y suis arrivée. Aujourd’hui, j’ai 53 ans. Mon devoir, c’est de montrer qu’on peut s’en sortir. J’espère que ça pourra aider d’autres gens. Je n’avais pas de stabilité à la maison. Je ne vivais pas dans une famille soudée. Il y avait beaucoup de difficultés dans ma vie. Je n’étais pas heureuse à la maison. J’ai deux sœurs, un frère et un demi-frère. On a beaucoup souffert. Il faut que les gens qui ont des difficultés chez eux comprennent quand les choses ne sont pas correctes. S’il y a des abus physiques ou mentaux, il faut que les gens sachent qu’aujourd’hui, on peut en parler, il faut en parler. Et ne pas hésiter à quitter la maison si ton moral ou ta vie est en danger. Il faut chercher à se faire aider.

Vous avez des enfants?

J’ai une fille et deux petites-filles. Elles vivent aux Etats-Unis. C’est ma fille qui m’a encouragée à accepter “ The Voice ”. Avec elle, je m’occupe d’un festival de musique dans ma ville de Mobile Alabama. C’est la quatrième édition de ce festival qui rassemble les hétéros et les homosexuels. C’est un festival qui mélange toutes les communautés. Tout le monde est le bienvenu. C’est un festival “ modern love ”.

Vous, vous avez déjà aimé des femmes?

Je suis bisexuelle. Oui, j’ai aimé des femmes. Beaucoup. Et aujourd’hui, je vis avec un homme. J’aime mon mari. Et tout se passe bien. Mais j’ai mon passé. J’ai toujours été très zen par rapport à mes choix sexuels. J’ai toujours dit: “ J’aime tout le monde! ”. C’est un trait de caractère. C’est un cadeau qu’on m’a donné à la naissance. Je le vis bien. Et à ceux qui le vivraient mal, je veux dire que parfois, il suffit de sortir de son milieu, de s’éloigner un peu de ses amis et de sa famille pour pouvoir être soi-même. Il faut aller dans les lieux où on se sent accepté, dans les communautés. Il faut prendre confiance par rapport à qui on est. J’ai les yeux bruns, je suis homosexuelle. C’est ainsi, ça fait partie de moi, c’est en moi. Ce n’est pas une maladie. Et je suis heureuse.

Vous avez toujours bien vécu votre bisexualité?

Oui. Mais j’ai souffert dans l’amour avec des femmes comme j’ai souffert dans l’amour avec des hommes. (Elle sourit.)

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent