Publié le Dimanche 9 Septembre 2012 à

Régions > Charleroi > Sports

Foot (Division 1 Hainaut): Derby entre les Turcs et les Bourlettis (ce dimanche, 15h)

Rédaction en ligne

Nouveau derby carolo en vue pour cette troisième journée de championnat en P1. Cette fois, c’est la JS Turque (3 pts) qui reçoit Anderlues (4 pts). L’occasion pour le médian Adem Birinci d’affronter un club qui lui est encore cher.
Birinci sous le maillot d’Anderlues. (C.F.)

Birinci sous le maillot d’Anderlues. (C.F.)

Adem Birinci doit le reconnaître, il s’est posé quelques questions à son arrivée à la JS Turque durant l’été: “ Nous n’étions que onze joueurs. C’était tout de même inquiétant. Heureusement, le club a réussi à attirer plusieurs éléments encore libres pour compléter l’effectif. Si nous ne sommes toujours pas très nombreux, nous étions tout de même 22 au dernier entraînement. Nous savons que nous ne pouvons pas tabler sur la quantité, nous devons donc travailler pour que la qualité face la différence.

Pour y parvenir, le club a confié les commandes de l’équipe à Pascal Saavedra pour sa première expérience comme coach. “ Je le connais très bien puisqu’il était mon partenaire à Leval il y a quelques mois à peine ”, poursuit Birinci. “ Pascal parle beaucoup avec nous et il est très pointilleux surtout du point de vue de la discipline. Comme il continue à jouer, son expérience nous est profitable sur le terrain aussi.

Ce dimanche, Adem Birinci va pouvoir croiser la route d’Anderlues, un club qui a compté dans la carrière du médian roselien. “ J’y ai joué deux ans entrecoupés par une première saison à la JS Turque. Affronter Anderlues sera toujours particulier pour moi car j’y ai passé deux saisons extraordinaires que ce soit sou la direction de Valery Andreev ou d’Angelo Cantella. Ce club possède d’excellents dirigeants et de très belles installations. Je m’y suis toujours très bien plu.

Le médian ne pourra pourtant pas faire de cadeau à ses anciens partenaires, toujours invaincus cette saison. Birinci aura même forte à faire dans le milieu de terrain avec les solides Melvyn Masson et Brice Butkovics devant lui. “ Ce sera une belle bataille. Je connais mieux Melvyn que Brice car celui-ci est plus jeune. Une chose est certaine: nous aurons beaucoup de mal à rivaliser avec eux dans le jeu aérien. Nous devrons donc poser le jeu et faire circuler le ballon à ras de sol pour les embêter. Il ne faudra sûrement pas lancer des longs ballons. L’équipe qui affichera le plus d’envie et de combativité l’emportera ce dimanche.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent