Mis à jour le Vendredi 26 Octobre 2012 à

Régions > Charleroi > Sports

Peruzovic: "On dit que je suis la belle-mère de Ferrera? Cela me dégoûte!"

Rédaction en ligne

Pour la première fois depuis qu’il a endossé le costume de directeur sportif et technique au sportif, Luka Peruzovic a accepté de se livrer. L’homme dit tout: sa relation avec Ferrera, l’envie qu’il a eu de tout plaquer et la passation de pouvoir entre les deux présidents.

Depuis deux semaines, il prend place sur le banc. “ Pour aider, ” dit-il.

Depuis deux semaines, il prend place sur le banc. “ Pour aider, ” dit-il.

Luka Peruzovic a voulu détailler son rôle exact dans le staff carolo. Si cela n’a pas été clair vers l’extérieur, lui savait dès le début dans quelle fonction exacte il s’engageait. “ Le problème, c’est qu’Abbas Bayat n’a jamais présenté officiellement le staff vers l’extérieur. Cela a créé des confusions, du style qui est l’entraîneur ou qui fait l’équipe. Pour moi, ça a toujours été très clair que c’était Yannick qui faisait l’équipe. C’est quelqu’un de jeune, mais qui ne connaît pas le club et la région. Je suis donc là pour l’encadrer. Qui fait l’équipe? Dans le foot moderne, vous croyez réellement que c’est toujours l’entraîneur qui décide seul? Il faut savoir collaborer avec les gens qui travaillent au quotidien. Mais quand j’entends des gens dire que je suis la belle-mère de Yannick Ferrera, ça me dégoûte. ”

>Ce vendredi, retrouvez l’interview complète de Luka Peruzovic dans votre Nouvelle Gazette.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent