Mis à jour le Vendredi 9 Novembre 2012 à

Régions > Mons > Actualité

Mons: décédé, mais toujours sur le web... (+ comment déclarer un mort à Facebook)

Rédaction en ligne

De plus en plus, les comptes Facebook de personnes décédées se transforment en espaces commémoratifs virtuels. Des endroits sur le web où les proches se laissent aller et communiquent, à leur façon, avec la personne disparue. Zoom sur cette tendance.

Facebook prolonge la vie ...

Facebook prolonge la vie ...

Mélania Bruno, Michel Marchesani, Adrien Gallez...Autant de jeunes gens issus de la région de Mons-Borinage, décédés tragiquement ces dernières années. Disparus? Oui, mais pas sur la toile.

Sur Facebook, par exemple, des groupes ont été créés pour leur rendre hommage, comme à beaucoup d’autres. Photos, vidéos, commentaires, une façon moderne d’entretenir la mémoire.

Une tendance récente qui a même des répercussions sur les testaments déposés chez les notaires.

 

Comment déclarer une personne décédée à Facebook?

 

Facebook offre la possibilité de déclarer qu'une personne est décédée.
Pour cela, il vous suffit de remplir ce formulaire
 
Vous devrez y joindre une preuve du décès.
Soit un avis de décès, comme vous pouvez le faire via le site www.enmemoire.be ou article de presse correspondant.

Ensuite, deux actions sont possibles :
  • soit vous demandez à ce que le compte soit supprimé.
  • soit vous demandez à ce que le compte soit placé en mode "mémoire"
Le mode « mémoire » supprime certaines informations de nature sensible et modifie les paramètres de confidentialité de façon à ce que seuls les amis déjà confirmés puissent trouver ou consulter le profil.
Le mur reste actif pour permettre aux amis et à la famille du défunt d'y écrire leurs pensées.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent