Mis à jour le Jeudi 6 Décembre 2012 à

Actualité > Faits divers

Nathalie, 34 ans, empoisonnait sa vieille tante de 74 ans en utilisant des pâtisseries

Rédaction en ligne

Depuis mercredi dernier, Nathalie Meesters (34) est sous mandat d’arrêt pour une tentative d’assassinat sur sa tante. La jeune femme empoisonnait, avec des tranquillisants, les pâtisseries qu’elle amenait lors de ses visites à la maison de repos.

Lundi, la chambre du conseil de Liège a confirmé, pour un mois, le mandat d’arrêt de Nathalie Meesters. À l’annonce de la nouvelle, Nathalie a été victime d’un malaise.

Cette jeune femme d’Oupeye est suspectée d’avoir empoisonné sa tante de 74 ans qui vit dans une maison repos, « Les Beaux Chênes », rue d’Ans, à Rocourt.

Mercredi dernier, elle avait été placée sous mandat d’arrêt après une enquête menée par la brigade judiciaire de la police de Liège.

La jeune femme avait l’habitude de rendre visite à sa tante à la maison de repos. Accompagnée de sa maman – qui est aussi la sœur de la victime  – elle lui amenait des milk-shakes et des pâtisseries dans lesquelles elle avait injecté, discrètement, des benzodiazépines, le nom scientifique des tranquillisants. Elle procédait à un empoisonnement progressif de sa tante.

Plus d’informations sur ce dossier judiciaire dans les éditions de Sudpresse de ce 6 décembre 2012

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent