41

Univers > Foot > Foot belge

Incidents lors de Standard - Charleroi: les sanctions à l'encontre de Charleroi connues vendredi

B. H. (avec Belga) |

Mis à jour le Mardi 18 Décembre 2012 à

Le Sporting de Charleroi comparaissait mardi devant la Commission des litiges de l'Union belge de football (URBSFA) pour le comportement de ses supporters face au Standard le 7 décembre. Le parquet a requis une suspension d'un match à huis clos avec sursis. La décision sera prise vendredi 21 décembre.

Le parquet, représenté par Pierre Haubursin, a souligné que le Sporting de Charleroi avait été condamné à 7 reprises depuis janvier 2011 pour le comportement de ses supporters. "Comme pour le Standard il y a quelques semaines, j'aimerais demander un huis clos partiel mais ce n'est pas applicable", a déclaré Pierre Haubursin. "Je demande donc une sanction d'un match à huis clos pour tout le monde, mais avec sursis. Car je tiens compte du comportement de l'entraîneur de Charleroi Yannick Ferrera qui a tenté de calmer ses supporters et du rôle joué par Charleroi pour identifier les coupables".

D’ailleurs, le club carolo se défend de cette façon pour amoindrir la sanction: le club fait tout ce qu’il faut en interne pour retrouver les fauteurs de troubles et que pareille situation ne se reproduise plus.

L'avocat du Sporting de Charleroi Me Christian Mathieu a apporté des pièces complémentaires au dossier, volumineux, ce qui a mené la Commission des litiges à repousser la date du prononcé. D'autant plus que selon Me Mathieu, l'Union belge peut au maximum infliger une amende pour de tels actes. "Le règlement de la FIFA prévoit une amende mais pas de huis-clos pour des violences envers les choses, l'utilisation de fumigènes et le jet d'objets", a-t-il déclaré. "Or, la règle supranationale, celle de la FIFA, prévaut sur la règle nationale de l'Union belge." Me Mathieu a également énuméré la liste des efforts fournis par le Sporting, sanctionné à 7 reprises depuis janvier 2011, pour éviter de tels dérapages. Mehdi Bayat, administrateur délégué du Sporting, a indiqué que son club ne vendrait pas de billets à ses supporters pour le match ce week-end face à La Gantoise. "Les autorités gantoises ont refusé l'idée du combi-car (NDLR: un déplacement uniquement en car). Les supporters carolos pourront donc acheter des places aux guichets du stade Jules Otten le jour du match. Mais nous ne prendrons pas cette responsabilité. Le Sporting, qui prend en charges tous les frais des dégâts occasionnés à Sclessin, veut conscientiser tout le monde, même si ça ne représente que 3-4% des supporters. Nous allons prendre des décisions impopulaires." 

Lors de la 19e journée de championnat face au Standard, des pseudo-supporters du Sporting de Charleroi ont lancé des fumigènes sur la pelouse, ainsi que des sièges qu'ils ont arrachés à la tribune. Les toilettes du stade Maurice Dufrasne ont également été endommagées.

 

L'arbitre de la rencontre Serge Gumieny a même arrêté le match pendant quelques minutes en seconde période en attendant que les esprits se calment.