Mis à jour le Dimanche 30 Décembre 2012 à

Régions > Bruxelles > Sports

Hockey (DH): retour sur la cuvée 2012

V.T.

À l’heure où nous écrivons ces lignes, tous les hockeyeurs sont en congé. Après 13 matchs de championnat extérieur et quatre journées en salle, les sticks sont rangés jusqu’au week-end prochain. C’est donc le moment d’établir le bilan de nos clubs bruxellois de division d’Honneur pour l’année 2012. Coupe d’Europe, playoffs, montée, maintien et Jeux Olympiques, petite analyse à trois jours de 2013.


Le Léopold peut être content de son année 2012. Il a décroché une place en coupe d’Europe et est deuxième de DH avant d’aborder 2013.

d.r.

Le Léopold peut être content de son année 2012. Il a décroché une place en coupe d’Europe et est deuxième de DH avant d’aborder 2013.

S’il est un club à qui tout a souri durant cette année 2012, c’est bien le Léopold. Après quelques saisons en dents de scie, le club ucclois a su redresser la barre pour forcer un bel exploit au mois de mai passé : il s’est qualifié pour la première fois de son histoire en Euro Hockey League, l’équivalent en hockey de la Champion’s League de football. Le 8 mai 2012 sur le terrain des Waterloo Ducks pour un test-match, le Léonin Arthur Verdussen marquait le but en or pour son équipe contre le Racing de Bruxelles, synonyme d’accession à la compétition la plus relevée du hockey européen. Il s’agit là du principal fait d’arme de 2012 pour les Ucclois. Et non des moindres car à la base, ce sont les Rats qui étaient donnés favoris. Mais grâce à un groupe solidaire et talentueux fait principalement de jeunes du cru, le Léopold est parvenu à effacer d’un revers de la main la déception subie en demi-finale du championnat. Face aux ogres du Dragons, les hommes de Mika Van Custem n’avaient pas démérité mais furent sortis de la compétition aux portes de la finale.

C’est donc sur une excellente dynamique que les Bruxellois abordèrent la saison 2012/2013. Avec des transferts de choix et des départs de joueurs comblés par la percée de jeunes pousses, le Léopold est prêt à jouer les premiers rôles. En témoignent le groupe solidaire et de qualité du président Verdussen, la deuxième place actuelle au classement général et la qualification pour le second tour de l’EHL. Même si le jeu proposé n’a pas toujours été bien léché, le Léo a convaincu.

À quelques kilomètres de là, le Racing n’a pas connu une aussi bonne année. Les Noir et Blanc ont tout perdu. Présents en EHL depuis deux saisons, les Rats ont dû céder leur ticket aux voisins léonins au terme d’un test-match complètement manqué. Avant cela, ils s’étaient inclinés en demi-finale des playoffs contre les Waterloo Ducks. Il n’y a donc pas eu de troisième finale consécutive pour le Racing. Toujours pas de titre non plus, alors que c’était l’objectif avoué.

Cette saison, le Racing a sorti l’artillerie lourde pour décrocher un titre qui lui échappe depuis 1941. Après un début de saison difficile, les Rats semblent avoir trouvé leur rythme de croisière et sont troisièmes.

À Molenbeek, l’objectif de la saison passée a été atteint. Le Daring s’est maintenu en division d’Honneur via les barrages. La fête était belle lorsque les joueurs de Michel Kinnen remportèrent leurs deux test-matchs contre les Ucclois du Wellington. Cette année, tout va bien pour eux. Le club s’est beaucoup remué en interne pour pouvoir attirer des étrangers de qualité. Avec huit joueurs non-belges dans son noyau, le Daring pointe à la septième place et aborde avec pérennité la seconde partie de saison.

Belle année également pour l’Orée. Le club de Woluwé-Saint-Pierre a connu une montée de D.1 en DH en terminant deuxième derrière l’intouchable Pingouin de Nivelles. Pour 2012/2013, Marcelo Orlando et son armada argentine ont pour mission de maintenir les Bruxellois au plus haut échelon national. Pour ça, tout se jouera au second tour mais pour le moment, l’Orée est barragiste.

Et puis comment ne pas évoquer l’équipe nationale représentée entre autres par quatre Bruxellois ? C’est aussi ça qui fait le bilan de nos clubs. Tom Boon, Jérôme Truyens, Cédric Charlier du Racing ainsi qu’Elliot Van Strydonck du Léopold ont été aux Jeux Olympiques et au Champion’s Trophy en Australie.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent