Mis à jour le Lundi 7 Janvier 2013 à

Régions > Bruxelles > Sports

Basket : L'Excelsior s'incline à Gand et perd Oveneke

Rédaction en ligne

Sale soirée samedi pour les hommes de Serge Crèvecoeur qui, non seulement, sont tombés sur plus fort qu’eux en déplacement à Gand, mais qui ont aussi enregistré la perte de Randy Oveneke qui s’est blessé au niveau des adducteurs. Un nouveau coup dur dont l’entraîneur bruxellois se serait bien passé en ce début d’année.


Randy Oveneke s’est blessé au niveau des adducteurs.

Elias

Randy Oveneke s’est blessé au niveau des adducteurs.

Gand 88

Excelsior Brussels 73

Les quart-temps : 23-25/22-10/23-22/20-16.

Excelsior Brussels : Collette 2-0, Verrept 2-0, Depuydt 0-11 (2x3), Van Haevermaet 2-2, De Pooter 6-3 (1x3), Maesfrancx 2-2, De Schepper 7-11 (2x3), Kabangu 0-0, Oveneke 2-0, Sémijéjéro 12-9.

1pt : 9/9, 2pt : 23/46, 3pt : 6/21, Rebonds : 32, Assists : 22, Contre : 0, Interceptions : 15, Fautes : 24.

Avant ce déplacement à Gand, les mines bruxelloises étaient joyeuses. Mais ce premier match de 2013 a rapidement tourné en eau de boudin. Bien en place dans le premier quart-temps, les Bruxellois rivalisaient avec leurs adversaires jusqu’à la 8e minute. «  Randy Oveneke était vraiment bien dans le match. En fait, il a reçu un coup au niveau des adducteurs. Quand il a demandé pour descendre, on ne pensait pas que c’était si grave. Il passera une échographie demain (lire aujourd’hui), mais d’après notre kiné, cela risque d’être une déchirure  », déplore Serge Crèvecoeur, l’entraîneur neder-over-heembeekois.

Déjà dominés sous l’anneau par le duo Enobakhare-Heinle, la tâche des Bruxellois devenait impossible sans Randy Oveneke et les visiteurs n’arrivaient pas à réagir dans ce deuxième quart-temps crucial où les Gantois creusaient l’écart. «  Il nous a fallu un petit temps pour réagir mais fatalement, sans Randy, la domination inside de Gand était encore plus grande.  »

Malheureusement pour les Bruxellois, le match était déjà plié au moment de rejoindre les vestiaires. «  Nous avons raté trop de paniers faciles en deuxième mi-temps et même lorsque Gand flottait, nous n’avons pas réussi à les faire douter. L’écart a toujours été aux alentours des dix points  », continue Serge Crèvecoeur.

En bon joueur, l’entraîneur bruxellois reconnaissait tout de même être tombé contre plus fort qu’eux samedi soir. «  Il faut être réaliste et honnête. Gand a fait un très bon match. D’ailleurs, je ne suis pas sûr qu’on aurait gagné avec Randy Oveneke. Certes cela aurait été mieux mais Gand a mérité sa victoire  ».

Au rayon des satisfactions, on retiendra tout de même le bon regain de forme de ces dernières semaines de Joris De Schepper qui, une nouvelle fois, a emmené l’attaque bruxelloise. «  Joris retrouve la forme, cela fait vraiment du bien. Sinon, à part cela, nous devons continuer de bien nous entraîner et de travailler car nous avons deux rencontres très importantes qui arrivent contre Mons et Tongres  ».

Alors que l’année 2013 s’annonçait radieuse avec les possibles retours de blessure de Mampuya et Pelle pour début février, la malchance n’a pas encore lâché les Bruxellois qui devront certainement composer sans Randy Oveneke la semaine prochaine. À moins que…

Jérôme Brys

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent