Mis à jour le Mardi 15 Janvier 2013 à

Régions > Liège > Actualité

Liège: une médecin condamnée après le décès involontaire d'Anthony (16 ans d'Oupeye)

Rédaction en ligne

Une femme médecin du Centre Hospitalier Régional de la Citadelle de Liège a été condamnée mardi par le tribunal correctionnel de Liège à une peine de 3 mois de prison avec sursis ainsi qu’à une amende de 1.650 euros après avoir causé la mort, par défaut de prévoyance ou de précaution, d’un adolescent. Egalement poursuivis pour les mêmes faits, un second médecin et l’hôpital ont par contre été acquittés.

Le 4 novembre 2005 en soirée, le jeune Anthony, 16 ans, s’était présenté à l’Hôpital André Renard de Herstal après avoir souffert d’une crise d’asthme. Son état ne s’étant pas amélioré après une première consultation, il s’était rendu à deux reprises aux urgences de la Citadelle durant la nuit suivante. Les médecins avaient focalisé leur diagnostic sur un problème psychologique.

Transporté une troisième fois dans cet hôpital dans le coma, le jeune homme était décédé une semaine plus tard. Sa famille reprochait aux médecins et à l’hôpital de ne pas avoir suffisamment pris en compte ses plaintes et d’avoir involontairement causé sa mort.

Le Centre Hospitalier Régional de la Citadelle ainsi que les deux médecins, deux femmes de 35 ans, avaient été poursuivis devant le tribunal. Le parquet avait cependant estimé que seul un des médecins devait être condamné pour avoir causé involontairement la mort de ce patient par défaut de prévoyance et en préjugeant de ses compétences.

Le tribunal a rendu son jugement en ce sens en condamnant uniquement un seul des médecins et en acquittant le second médecin ainsi que l’hôpital. Au civil, les membres de la famille de la victime ont obtenu un dommage provisionnel allant de 1.000 à 3.500 euros.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent