2

Univers > Foot > Foot belge > Division 1A > Standard

Standard: «Les Rouches me réussissent toujours bien», déclare Coulibaly (Gand)

Rédaction en ligne |

Mis à jour le Vendredi 18 Janvier 2013 à


Voilà un grand attaquant
!

PN

Voilà un grand attaquant !

Elimane Coulibaly. Voilà un grand attaquant comme recherche activement les recruteurs du Standard. Mais voilà, le Sénégalais sera une nouvelle fois dans le camp d’en face demain à Gentbrugge. « Si je joue », nous explique-t-il. « Depuis mon… départ de Beerschot, je n’ai pratiquement plus rien fait. Je me remets en condition. En Coupe à Anderlecht mercredi, j’étais sur le banc. J’espère évidemment un peu plus ce samedi ».

Sûr, il a toujours été très productif face aux Rouches. «  Avec le Beerschot en septembre dernier, cela ne s’était, une fois encore, pas mal passé. Deux buts dont celui de la victoire (3-2) à 5 minutes du terme. J’espère que notre nouveau coach espagnol est au courant…  »

Et il rigole avant de confirmer qu’il a aussi entendu des rumeurs d’un intérêt du Standard au moment où il a été éjecté du club anversois. «  Mais aucun contact, rien que des rumeurs. Voici deux ans, je m’étais déplacé à Sclessin pour négocier avec Pierre François. Les clubs étaient d’accord mais je n’avais pas vraiment apprécié qu’on fasse tout cela dans mon dos. Voilà pourquoi l’opération avait capoté. Ceci dit, dans l’absolu, il est évident que ce club fait rêver tous les joueurs qui évoluent en Belgique. L’ambiance, le public, les joueurs. Des gars comme Pocognoli, Van Damme, Ciman, je les respecte énormément. Cela m’aurait plu d’évoluer à leurs côtés. Mais bon, ce ne sera pas encore pour cette fois puisque je suis de retour chez les Buffalos  ».

Du côté du mercato rouche, la piste Maxim, le médian international roumain, avance selon les propos de Rednic à la presse de son pays. Un autre attaquant (pivot) sera également acquis d’ici le 31 janvier et un autre japonais est toujours à l’étude.

Dans l’autre sens, Goreux est toujours cité à Samara. Maor Buzaglo suscite l’intérêt de Parme. Rien de bien spécial pour Gonzalez et Seijas. Quant à Biton et Tavares, le Standard cherche toujours le moyen de les vendre ou les louer. Sans oublier le cas Bolat que Roland Duchâtelet veut vendre absolument avant qu’il ne soit libre dans quelques mois.