Mis à jour le Vendredi 18 Janvier 2013 à

Sports > Cyclisme

Aveux d'Armstrong : «Un pas important pour réparer les dommages causés au cyclisme» pour l'Union cycliste internationale

Rédaction en ligne

Les instances internationales réagissent vivement face aux aveux faits par Lance Armstrong à la télé américaine.

Le président de l’Union cycliste internationale (UCI), Pat McQuaid, a souligné ce vendredi que les aveux d’Armstrong étaient «un pas important en avant sur la longue route pour réparer les dommages que cela a causé au cyclisme et pour restaurer la confiance dans le sport».

«Lance Armstrong a confirmé qu’il n’y avait pas de collusion ou de complot entre l’UCI et lui  : pas de contrôles positifs camouflés. Amstrong a confirmé que les dons faits à l’UCI étaient destinés à soutenir la lutte antidopage», a ajouté le président de l’UCI dans un communiqué après la première partie de l’interview accordée jeudi à l’Américaine Oprah Winfrey.

«Il est assez troublant de le voir décrire une série d’infractions dont l’usage du dopage durant sa carrière, diriger une équipe, dopé, usant de l’intimidation, mentant constamment et produisant une prescription médicale anti-datée pour couvrir le résultat d’un test» s’inquiète encore Pat McQuaid.

Pour l’USADA, « Armstrong a fait un pas dans la bonne direction »

Même son de cloche du président de l’Agence américaine antidopage (USADA) Travis Tygart a estimé jeudi que Lance Armstrong avait fait «un petit pas dans la bonne direction» en avouant s’être dopé mais qu’il devait désormais témoigner sous serment pour montrer sa sincérité.

C’est sur la base d’une enquête accablante de l’USADA qu’Armstrong avait été privé de ses titres et radié à vie en octobre dernier.

Le président de l'Agence mondiale antidopage (AMA) se dit surpris et déçu

John Fahey a également évoqué le sujet, on peut lire sur LeNouvelObs  : « Je suis surpris et aussi déçu. J'aurais aimé qu'il aille devant un tribunal. J'aurais aimé entendre les preuves et je pense que le monde entier aurait aimé que les rumeurs et les accusations soient examinées par un tribunal public ou un tribunal indépendant afin que le monde entier connaisse les faits. »

La fondation créée par Armstrong sous le choc

La fondation contre le cancer Livestrong fondée par Lance Armstrong s’est dite jeudi soir «déçue» que le coureur cycliste, qui a avoué sur une télévision américaine s’être dopé, ait « trompé les gens pendant et après sa carrière de cycliste. »

« Nous, à la fondation Livestrong sommes déçus par les informations selon lesquelles Lance Armstrong a trompé les gens pendant et après sa carrière de cycliste, y compris nous-mêmes », a indiqué la fondation dans un communiqué, tout en disant sa «gratitude» au sportif pour son engagement contre la maladie.

L’ancien président de la Fédération française de cyclisme  : « Armstrong continue de se moque des coureurs »

Daniel Baal, l’ancien président de la Fédération française de cyclisme (entre 1993 et 2001), également ancien membre de l'UCI et de l'organisation du Tour de France, a vivement réagi sur France Info  : « Armstrong continue de se moquer des coureurs — et il y en a — qui ne se dopent pas ». Daniel Baal avait évoqué dès 1999 ses soupçons de dopage, il regrette que le cycliste texan ne demande pas pardon.

Avec Belga

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent