Mis à jour le Vendredi 1 Février 2013 à

Régions > Namur > Actualité

Namur: la «pub princière» du ministre Nollet avec Albert II de Monaco

Christophe Leroy

Jeudi matin, le prince Philippe et le prince Albert II de Monaco ont débarqué en grande pompe à Namur pour soutenir le premier congrès interdisciplinaire du développement durable, poussé par le ministre Nollet. L’occasion inespérée de réaliser un coup médiatique (presque) parfait.


Albert II de Monaco et le prince Philippe sont restés une bonne heure au Palais des congrès. Ils ont capté toute l’attention.

Belga

Albert II de Monaco et le prince Philippe sont restés une bonne heure au Palais des congrès. Ils ont capté toute l’attention.

Il n’aura prononcé que quelques mots en une heure trente. Mais c’est vers lui que toutes les têtes se sont tournées, jeudi matin. Aux côtés du prince Philippe, à qui il a presque volé la vedette, le prince Albert II de Monaco a assisté au lancement d’un grand rendez-vous « sold out » axé sur le développement durable, au Palais des congrès de Namur.

Pour le ministre wallon du Développement durable, Jean-Marc Nollet, c’était la pub rêvée. Du pur « marketing princier » afin d’attirer une horde de journalistes et de photographes autour d’un événement qui d’accoutumée, n’en aurait attiré que cinq ou six, maximum.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que la sauce a pris à merveille.

Le matraquage a commencé à 9h15, lorsque que le prince Albert II de Monaco a posé sa première semelle sur la place d’Armes, accompagné du prince Philippe. Autour, trente journalistes, une vingtaine de policiers et quelques gardes du corps, histoire de laisser un peu d’air aux délégations princières. Et, bien sûr, les élus locaux ou wallons, ravis de figurer sur les traditionnelles photos protocolaires.

Un peu plus tôt dans la matinée, les journalistes étaient en revanche bien moins nombreux pour la conférence de presse dédiée au congrès. Une dizaine, tout au plus. Un contraste qui rappelle l’intérêt principal de l’événement : la délégation princière.

Au fait, que venaient-ils faire dans ce débat environnemental ?

En réalité, c’est Jean-Pascal Van Ypersele, climatologue et vice-président du GIEC, qui en a eu l’idée. « Le prince Philippe préside admirablement bien le conseil fédéral du développement durable. Quant au prince Albert II de Monaco, avez-vous entendu son discours sur les océans à Louvain-la-Neuve ? Lui aussi est personnellement engagé dans cet enjeu. » Il est également le créateur d’une fondation pour la protection de l’environnement.

En bon stratège, Jean-Marc Nollet sait pertinemment que ces visites aident à reparler du développement durable, des défis actuels et ceux de demain. « D’année en année, l’intérêt de la problématique avait tendace à reculer à nouveau dans les pages », a-t-il d’ailleurs souligné.

Tous les détails de la visite princière et le passage du prince Albert II de Monaco au luxueux NE5T dans La Meuse Namur de ce vendredi.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent