Mis à jour le Mercredi 6 Février 2013 à

Régions > Luxembourg > Actualité

Mort de Damien Henryon: la défense réclame des «peines justes et adéquates»

Rédaction en ligne

Ce mercredi matin se tenait la seconde partie du procès de la mort de Damien Henryon devant la cour d’appel de Liège. Le policier de 25 ans avait été mortellement fauché le 4 avril dernier à Châtillon (St-Léger) par le véhicule de la famille Debrenne. Les avocats de la défense ont plaidé pendant près de deux heures. Ils ont demandé à la présidente que la cour d’appel se déclare compétente dans le dossier. Elle rendra son arrêt le 6 mars.


La défense a réclamé des peines moins lourdes pour les quatre membres de la famille Debrenne.

A. D.

La défense a réclamé des peines moins lourdes pour les quatre membres de la famille Debrenne.

Le dossier de la mort de Damien Henryon, ce jeune policier mort dans l’exercice de ses fonctions, toucherait-il doucement à sa fin  ? Le 17 janvier dernier, la cour d’appel de Liège avait dû reporter les plaidoiries des avocats de la défense, en raison de conditions climatiques exécrables qui avaient retardé le début de l’audience. La météo n’était guère plus clémente ce mercredi, retardant quelque peu l’arrivée des quatre membres de la famille Debrenne. Tête basse, les quatre Français ont écouté avec attention les arguments de leurs conseils. Chaque avocat a tenu à rappeler au début de leur plaidoirie respective combien le décès de Damien, unanimement apprécié, avait suscité un vif émoi dans la région d’Arlon. «  A Arlon, tout le monde se connaît. L’émotion suite au décès de Damien Henryon a rejailli sur la procédure judiciaire  », a commenté M e  Walgraffe, conseil de Jean-Claude.

Prolongez l’information dans La Meuse Luxembourg de ce jeudi 7 février.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent