Mis à jour le Mardi 12 Février 2013 à

Culture > Musique

La crème de l'electro aux PIAS NITES

Rédaction en ligne

Booka Shade, Kavinsky, The Magician, Dr Lektroluv et bien d’autres vont faire pulser le site de Tours et Taxis ce vendredi soir.


Avec «
Nightcall
», Kavinsky avait sorti un des tubes de l’année 2011.

DR

Avec « Nightcall », Kavinsky avait sorti un des tubes de l’année 2011.

Un an après les Two Many DJ’s, M83, Laurent Garnier et Modeselektor, le grâtin de l’electro s’est une nouvelle fois donné rendez-vous aux PIAS Nites. Et il reste des places pour la soirée de vendredi...

- Booka Shade : Depuis le milieu des années 90, le duo allemand Booka Shade, alias Walter Merziger et Arno Kammermeier, est l’un des fers de lance de la scène electro-house berlinoise. À la tête du label Get Physical Music depuis 2002, le duo jouit d’une liberté musicale totale et devient rapidement une référence en matière de remix, demandé par des artistes de renom comme Moby, Dave Gahan, Hot Chip, Tiga, … Après avoir tiré l’electro-house du milieu underground, Booka Shade parcourt les plus grandes scènes internationales.

- The Magician : Après s’être fait connaître comme la moitié du duo belge Aeroplane, The Magician quitte le projet pour se consacrer à sa carrière solo. Stephen Fasano frappe de sa baguette magique des morceaux de Sébastien Tellier, Yuksek, Sam Sparro, et bien sûr le tube « I Follow Rivers » de Lykke Li.

- Doctor P : Doctor P alias Shaun Brockhurst a passé son adolescence à jammer avec des amis, jouant de la batterie et de la guitare. Lorsqu'il acquiert un clavier Yamaha, et après avoir passé des heures sur le sampler de "Playstation's Music 2000", il se découvre une passion pour le monde de la musique électronique... Passionné d'expérimentations sonores, Shaun remarque un nouveau sous-genre de dubstep, plus énergique, avec des morceaux comme 'Cockney Thug' de Rusko. Ces sons éveillent son inspiration et son envie de produire des morceaux dans la même veine. Pour refléter ce changement de style, Shaun abandonne ses anciens pseudos et devient Doctor P. Le morceau 'Sweet Shop', initialement posté sur sa page Myspace, devient rapidement une référence pour tous les DJ sets dubstep! Le phénomène 'Doctor P' grandit de manière exponentielle et le jeune DJ commence à tourner partout dans le globe, et reçoit des demandes de remix d'artistes respectés comme Dan Le Sac vs Scroobius Pip, Example ou Plan B...

- Fake Blood : Fake Blood, alias DJ Touché, ou Theo Keating de son vrai nom, est du genre discret. Le DJ et producteur londonien a pour habitude de laisser parler la musique… Après 4 ans et 4 EP sous ce pseudonyme, le monsieur a pris son temps avant la sortie de son premier album « Cells », en novembre 2012, précédé de près de l’incandescent « Yes/ No » sorti 2 mois plus tôt.

- Agoria presents Forms : Le producteur et DJ français Sébastien Devaud alias Agoria débute sa carrière très jeune en mixant dans ses propres soirées : les soirées Agora, d’où il tire rapidement son pseudonyme. En 2003, le premier album « Blossom », bijou d’electro-house, est un salué par la critique. En 2008, Agoria signe également la bande originale du film « Go Fast » de Luc Besson… En 2012, Agoria revient avec un nouveau show intitulé « FORMS ». Plus qu’un simple DJ-set, c’est un spectacle multisensoriel et hypnotique qui est offert par l’artiste. Le public se retrouve transporté au cœur du monde industriel, à l’essence même de la musique électronique.

- Kavinsky : Connu pour son morceau “Nightcall”, apparaissant sur bande originale du film « Drive », Vincent Belorgey alias Kavinsky opère sur la scène electro parisienne depuis 2006. Notamment remarqué en première partie de DAFT PUNK sur la tournée « Alive » en 2007, Kavinsky est avant tout un artiste de scène !

- Dr Lektroluv : DJ electro incontournable en Belgique, DR LEKTROLUV, masque vert et casque vissé sur le crâne, tourne sans cesse dans les meilleurs clubs et festivals. L’énigmatique docteur est également à la tête de l’écurie LEKTROLUV Records, rassemblant entre autres Mumbai Science, The Subs ou Sound Of Stereo, pour ne citer qu’eux…

- Brown and Gammon : Will Moore découvre la musique électronique très tôt grâce à son frère aîné, qui insiste pour passer de la Trance et du Garage dans le domicile familial 24h/24... Mais c'est à l'adolescence, quand ses amis lui font découvrir les logiciels de sampling, qu'il plonge les mains dans les beats. Depuis, il est totalement accro ! Après sa première sortie Dubstep en 2008, un remix de Ganja Smuggling par Eek-a-mouse, les choses n'ont fait qu'aller de l'avant! Les choses sérieuses ont vraiment commencé quand le morceau "Blow My Mind" a rendu fous des milliers d'Américains. Depuis, Brown and Gammon voyage à travers le monde, jouant la musique qui lui plait à un public qui l'aime en retour !

- Popof : DJ français originaire de la scène rave, Popof se passionne pour la techno/electro minimaliste. Après la création de Form Records, son propre label, créé pour exprimer librement sa créativité, ses remix lui ont permis d’accéder au rang de superstar des platines, demandé par de nombreux artistes mondialement connus.

- Rone : Avec de nombreux remix et bandes sonores en tous genres à son actif, et trois ans après son premier album “Spanish Breakfast”, Rone alias Erwan Castex revient en novembre 2012 avec « Tohu Bohu ». Toujours sur le label InFiné, créé par AGORIA (également à l’affiche des [PIAS] Nites 2013), ce nouvel effort a été composé à Berlin, ville d’accueil ou le DJ et producteur français a trouvé un nouveau souffle créatif !

- Yama Dirty Crew : Derrière Yama Dirty Crew se cache le dj et producteur belge Maximilian de Vos. Après une résidence aux soirées Fight Klub de Bruxelles et de nombreuses dates à travers l’Europe, il s’est posé pour réaliser un premier album. Artiste décomplexé, il se définit comme un passeur entre les genres et les époques. Nourries de samples et de claviers, ses compositions s’étirent entre pop et électro. Comme figures tutélaires, il reconnaît d’ailleurs autant Kasabian et Mr Oizo, Pink Floyd et Len Faki. Pour Yama Dirty Crew, l’essentiel réside dans les atmosphères. Un leitmotiv qui prend tout son sens dans des prestations scéniques aussi puissantes que mélodiques.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent