Mis à jour le Mercredi 13 Février 2013 à

Régions > Bruxelles > Sports

Foot (D.2): Noureddine Zaiour confirmé comme T.1

Rédaction en ligne

C’est autour d’un bon chocolat chaud, à deux pas du stade Edmond Machtens, au « Madison », que nous avons rencontré Noureddine Zaiour. Après plusieurs semaines de silence, le Brussels sort de l’ombre afin d’éclaircir la situation concernant le « Nouveau » Brussels. Les grands changements et les nouveaux objectifs du club, le désormais nouveau T.1 du Brussels nous dévoile en exclusivité les coulisses de l’arrivée du nouvel investisseur dubaïote à Molenbeek.


Noureddine Zaiour sera T.1 du Brussels au moins jusqu’à la fin de l’année.

Dieffembacq

Noureddine Zaiour sera T.1 du Brussels au moins jusqu’à la fin de l’année.

Quelques jours après avoir acquis le point du match nul face à l’Antwerp avec un Brussels « new look », l’entraîneur molenbeekois, Noureddine Zaiour, a souhaité se livrer à La Capitale afin d’éclaircir la situation du club suite à l’annonce de la venue d’un investisseur dubaïote.

«  Si nous n’avons pas divulgué d’informations ces dernières semaines, c’est parce que nous travaillions toujours en coulisses afin de mettre sur pied notre projet. Maintenant que c’est un peu plus clair de notre côté, nous pouvons vous donner des informations précises sur les conséquences de la venue de l’investisseur dubaïote  », assure l’ancien directeur technique molenbeekois.

Comme en témoignent les arrivées et les départs massifs au sein du noyau lors du mercato hivernal, le Brussels est en pleine restructuration sportive mais aussi administrative.

«  Monsieur Bico a été sollicité par l’investisseur de Dubaï afin d’effectuer un audit dans différents clubs de Belgique. Le profil du Brussels semblait l’intéressé puisque c’est ici qu’il a voulu investir  », explique-t-il. «  Monsieur Bico a donc débuté la restructuration sportive avec les joueurs ainsi que le staff, notamment avec les arrivées d’une douzaine de joueurs, de Benjamin Nicaise et Moïse Boassy, avant de s’atteler à la restructuration administrative  », poursuit Nourredine Zaiour. «  Quatre candidats sont en lice mais le nom du nouveau directeur général sera connu d’ici deux à trois semaines. Nous voulons avoir tous les outils nécessaires à notre disposition pour évoluer positivement et réussir un échelon plus haut.  »

Contrairement à ce que l’on pouvait lire un peu partout dans la presse, et que nous avons d’ailleurs réfuté à plusieurs reprises, aucun entraîneur ne sera nommé cette saison, ni la saison prochaine.

Retrouvez la suite de cet entretien exclusif dans l’édition de La Capitale de ce mercredi 13 février 2013.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent