Mis à jour le Samedi 16 Février 2013 à

Actualité > Belgique

Le rapport qui explique pourquoi Dutroux ne sortira pas de prison: "Il dit qu'il a traité les petites avec... humanité"

Nawal Bensalem

Exclusivité Sudpresse. Dans nos éditions de ce samedi, nous vous présentons, en 4 points, le rapport secret qui accable Marc Dutroux. Avec celui-ci, nous sommes en mesure de vous révéler les informations qui vont pousser le tribunal à refuser la demande de libération, avec bracelet électronique, de Marc Dutroux.

C’est ce lundi 18 février que le tribunal d’application des peines de Bruxelles se prononcera sur la demande de libération introduite par Marc Dutroux. Mais selon les informations que nous sommes parvenus à obtenir en exclusivité, et l’avis du parquet et celui de la direction de la prison de Nivelles sont négatifs. Il ne sera donc pas libéré !

Dans nos éditions de ce samedi, nous vous présentons le contenu du rapport psychosocial remis par la direction de la prison de Nivelles aux juges qui rendront officiellement ce lundi après-midi leur décision. Quatre contre-indications à la libération de l’ennemi public n°1 y sont détaillées. Les voici.

1. La question de la réinsertion sociale de Marc Dutroux par le travail.

Marc Dutroux aurait avoué à des amis qu’il est conscient qu’aucun employeur ne voudrait l’engager. Il voudrait dès lors devenir plombier ou carrossier indépendant. Le rapport estime que cette ambition n’est pas réaliste étant donné son manque de formation.

2. La question de l’hébergement.

Comme nous vous le révélions, il était question, et c’est repris tel quel dans le rapport officiel de la prison, que Marc Dutroux, soit hébergé, une fois en liberté, chez Pierre, son plus fidèle ami, un artiste anversois de 76 ans, qui rend régulièrement visite au condamné depuis plus de 13 ans. Problème : Pierre a changé d’avis. Il ne veut plus l’héberger !

3. Le risque d’importuner les victimes

Dans ses nouvelles déclarations, qui ont poussé les experts à émettre un avis négatif sur sa libération éventuelle, Marc Dutroux va jusqu’à dire, littéralement, qu’il a « traité les petites filles avec humanité ».

Il existe donc un risque réel qu’il importune ses victimes étant donné son manque de compassion à leur égard.

4. Le risque de récidive

Un risque présent!

Découvrez notre dossier de deux pages, qui détaillent les 4 points, dans nos éditions de ce samedi. A découvrir en librairie ou dans notre édition électronique

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Le Numérique de Sudpresse

Numérique de Sudpresse
Jobs Régions Défi

Les décès dans l'actualité

Ken Weatherwax

Ken Weatherwax

Décès :
07/12/2014

Age :
59 ans

Fabiola de Mora y Aragón

Fabiola de Mora y Aragón

Décès :
05/12/2014

Age :
86 ans

Les anniversaires de leur départ

Georges Jobé

Il y a 2 ans

Walt Disney

Il y a 48 ans

Joan Fontaine

Il y a 1 an

Dans votre région

  • 85 ans, de Visé, le 18/12/2014
  • 90 ans, de Thuin, le 18/12/2014
  • 90 ans, de Haccourt, le 18/12/2014
Toutes les annonces sur www.enmemoire.be