Mis à jour le Lundi 18 Février 2013 à

Régions > Namur > Actualité

Tribunal correctionnel de Namur: il avait lancé par accident une machine qui avait tué un collègue

Belga

Un homme de 27 ans a comparu lundi devant le tribunal correctionnel de Namur pour avoir provoqué le décès d’un collègue en mars 2011 par défaut de prévoyance ou de précaution dans le cadre de son travail sur le site de Carmeuse à Seilles (Andenne).


Le site de Carmeuse, à Seilles.

BELGA

Le site de Carmeuse, à Seilles.

Le jeune homme avait été engagé par l’entreprise Carmeuse comme électricien quand il avait 22 ans.

Le 14 mars 2011, il a causé accidentellement la mort d’un ouvrier de 36 ans en nettoyant une machine. « Il fallait enlever de la chaux et vous avez mis une machine sous tension. La victime a été happée par des pales », a expliqué la présidente du tribunal, s’adressant au prévenu. La machine, qui était à l’arrêt, s’est remise en marche.

Près de deux ans après les faits, le jeune homme s’en veut encore terriblement et éprouve beaucoup de difficultés à vivre avec ce décès sur la conscience, selon son avocat, Me Servais.

Le parquet de Namur parle d’une erreur humaine. « Je suppose que ça a été très difficile à vivre pour la famille du défunt et pour le prévenu lui-même », a commenté le substitut du procureur du Roi, qui ne s’oppose pas à la suspension du prononcé de la condamnation. C’est ce que Me Servais sollicite. « C’est une erreur de manipulation commise dans un contexte technique (...) Mon client perçoit la portée de l’acte qu’il a commis », a-t-il indiqué.

Le jugement sera prononcé le 18 mars.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent