Publié le Vendredi 15 Mars 2013 à

Régions > Bruxelles > Sports

Basket: Un titre hélas insuffisant pour le duo Struelens-Van Hoeck

Rédaction en ligne

Une victoire ce samedi sur le terrain du second (Wevelgem) et le duo Struelens – Van Hoeck aura rempli sa mission au Basics Melsele : devenir champion en N.3B. Un titre qui aura cependant un goût amer pour les coachs bruxellois qui ne seront pas reconduits l’an prochain en N.2…


Malgré leur probable titre avec Melsele, le duo Van Hoeck-Struelens ne sera pas reconduit la saison prochaine.

samoila

Malgré leur probable titre avec Melsele, le duo Van Hoeck-Struelens ne sera pas reconduit la saison prochaine.

Il aura beau être pétillant, le champagne risque d’avoir un goût amer pour le tandem formé par Eric Struelens et Eric Van Hoeck. Si leur équipe du Basics Melsele l’emporte à Wevelgem (second à deux succès de Melsele), ils seront champions en N.3.

«  On va fêter ça dignement avec l’assurance du travail bien fait  », indique Struelens qui ajoute dans la foulée. «  On sait qu’on est de passage. Et là, ça fait quelques semaines que la future équipe a été montée dans notre dos (NdlR : le Bruxellois Kandi Mukole devrait rejoindre Melsele pour 2013-14). Ce sont des signes qui ne trompent pas.  »

Un journaliste néerlandophone ayant un brin accéléré le cours des événements en révélant à Struelens le nom de son (probablement) futur successeur (Ronny Bayer), la direction flandrienne a averti les intéressés tout récemment de la fin de la collaboration.

«  Il n’y a eu c’est vrai aucune concertation concernant la version 2013-14 de Melsele. Je ne suis pas trop amer car je suis conscient qu’on se trouve en permanence sur un siège éjectable  », confirme Van Hoeck. «  Nous étions attendus comme les favoris et on a bien géré ça avec le Stru. On a eu des retards à l’allumage avec quelques défaites au début mais on a bien réagi en mettant en place pas mal de rigueur en défense. Je suis très content de notre collaboration. Eric Struelens sait écouter et il m’a donné pas mal de responsabilités. Je n’étais pas cantonné à une seule chose et franchement nous formions un duo complémentaire.  »

«  Eric Van Hoeck a assuré des échauffements, des drills de shoots, des schémas défensifs et même des entraînements  », confirme le Stru. «  Ce fut un duo complémentaire.  »

> Retrouvez l’intégralité de l’interview dans votre édition La Capitale du 15 mars

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent