Publié le Vendredi 15 Mars 2013 à

Régions > Liège > Actualité

Assises de Liège: Samuel Weertz écope de 20 ans de prison pour le meurtre d'Alicia Damoiseaux (+ vidéo)

C.V.

Samuel Weertz a été reconnu coupable de meurtre et de traitement inhumain sur la mineure Alicia Damoiseaux par la Cour d’assises de Liège, ce vendredi soir. À la fois révolté et paumé face au verdict, il n’a rien fait pour se défendre, bien au contraire, apostrophant même l’avocat général : « T’en fais pas un peu trop, là ? »

Face au jury populaire et à la Cour, Samuel Weertz, 21 ans, n’a rien fait pour sauver sa peau.

Thomas Van Ass

Face au jury populaire et à la Cour, Samuel Weertz, 21 ans, n’a rien fait pour sauver sa peau.

Les mains visiblement moites, puisqu’il ne cesse de les essuyer sur son jean, Samuel Weertz acquiesce de la tête en entendant sa peine : 20 ans de réclusion ferme. Entre le meurtre, l’assassinat, les coups et blessures volontaires ayant entraîné la mort, la torture et le traitement inhumain, le jury populaire – six femmes et six hommes – a finalement retenu, après quatre heures trente de délibérations, le meurtre et le traitement inhumain, avec la circonstance aggravante qu’Alicia Damoiseaux était mineure (16 ans et 3 jours).

Les jurés ont retenu l’intention de tuer, mais pas la préméditation. À la « torture », ils ont préféré la notion de « traitement inhumain et dégradant », considérant que le nombre de coups portés à l’ado – entre 15 et 16, selon les légistes – tenait de l’acharnement, et qu’il s’agissait de la punir pour lui avoir révélé qu’elle avait un petit ami alors qu’elle venait de coucher avec lui, en ce matin du 21 août 2010, après une virée dans le Carré.

Compte-rendu intégral des assises à lire dans notre édition de La Meuse de ce samedi, ainsi que dans nos éditions numériques, sur http://num.sudinfo.be

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent