Publié le Vendredi 5 Avril 2013 à

Régions > Bruxelles > Sports

Foot (D.2): Même les supporters du Brussels sont contre John Vermeersch

Rédaction en ligne

C’était hier que les Molenbeekois auraient pu, et dû, recevoir leur sésame pour la saison prochaine. Mais, vu les différends qu’il existe entre Johan Vermeersch et l’investisseur dubaïote, la licence pour la saison 2013-2014 n’a pas été octroyée par les Commission des licences. Une nouvelle qui commence à en agacer plus d’un à en croire les joueurs et les chants des supporters durant le derby face à Tubize.


Les supporters ont aussi exprimé leur mécontentement avec leur banderole «
Out Vermeersch
».

TH.L.

Les supporters ont aussi exprimé leur mécontentement avec leur banderole « Out Vermeersch ».

Comme on pouvait s’en douter, la Commission des licences n’a pas délivré la licence pour la saison 2013-2014 au Brussels. Tant que Johan Vermeersch ne donnera pas ses garanties quant à la bonne utilisation du deuxième versement réalisé par l’investisseur dubaïote, la situation restera inchangée. Pourtant, les preuves sont flagrantes et accablent encore plus le comportement du président molenbeekois.

On en est arrivé à un tel point que, deux heures avant la rencontre, Johan Vermeersch a fait irruption dans le vestiaire en annonçant que, dorénavant, et ce jusqu’à la fin de la saison, c’était lui qui avait le pouvoir au sein du club et que plus aucun renfort arrivé durant le mercato hivernal ne pourrait jouer en championnat. Suite à cette annonce, Soufiane El Banouhi, capitaine de l’équipe, et Redouan Aalhoul ont décidé de ne pas disputer la rencontre et donc de quitter le vestiaire par solidarité. Preuve que le vestiaire molenbeekois ne soutient plus du tout Johan Vermeersch.

Les supporters aussi, et cela ne date pas d’aujourd’hui, ont exprimé leur mécontentement mercredi soir. Tantôt avec des chants anti-Vermeersch, tantôt avec une banderole qui résume bien le souhait général des supporters molenbeekois.

Alors que le Brussels avait une chance de faire un pas de géant vers le maintien en battant Tubize, Johan Vermeersch a préféré déstabiliser le groupe à deux heures du coup d’envoi. De plus, s’il ne veut plus utiliser les nouveaux joueurs, le maintien devra se gagner avec tous les jeunes. Autant dire que la tâche sera plus que difficile.

Les intentions du président sont inconnues mais cela ressemble étrangement à un suicide. Veut-il saboter le projet en rétrogradant le Brussels en D.3 ? On ne le sait pas mais une chose est sûre, l’investisseur continuera à se battre jusqu’au bout même si c’est en D.3 et est même prêt à aller jusqu’au tribunal pour éclaircir cette affaire.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent