Publié le Jeudi 11 Avril 2013 à

Régions > Bruxelles > Sports

Foot (D.2): Noureddine Zaiour se livre sur le Brussels et son actualité

Récemment licencié de ses fonctions de directeur sportif du Brussels, l’ancien coach de l’équipe molenbeekoise réagit aux propos de Johan Vermeersch, le président du club.


Noureddine Zaiour pense qu’il vaut mieux que Johan Vermeersch laisse sa place au nouveau projet.

cantal

Noureddine Zaiour pense qu’il vaut mieux que Johan Vermeersch laisse sa place au nouveau projet.

Noureddine, le Brussels vit une situation pour le moins difficile à gérer. Le passage de témoin entre Johan Vermeersch, le président molenbeekois, et le repreneur dubaïote tarde à se réaliser. Comment analysez-vous ce qu’il se passe ?

« Oui, c’est vrai la situation est difficile et c’est vraiment dommage. Tout ça à cause de quelqu’un qui ne se fait pas à l’idée que les choses prennent forme sans lui. Le fonctionnement du club est devenu professionnel, nouveaux et anciens ont appris à se connaître, donnant ainsi la base de l’équipe pour la prochaine saison. Nous avons également lancé de nombreux jeunes du cru, les gens commençaient à revenir au stade… Bref, tout allait bien, avant cette irruption dans le vestiaire deux heures avant le match contre Tubize, qui devait assurer le maintien du club en D.2. Tous les problèmes sont partis de là. Pour le bien du club, pourquoi ne pas avoir attendu le lendemain du match tout simplement? »

Johan Vermeersch a officiellement évoqué que « le repreneur et son intermédiaire John Bico n’ont cessé de vouloir déstabiliser le club par tous les moyens ». Il a également spécifié qu’ils vous ont attiré pour « se retourner contre sa direction ». Que pensez-vous de ses paroles ?

« Ce sont des propos calomnieux qui pourraient lui valoir une plainte pour diffamation. Il y en a déjà une pour escroquerie. Demandez aux joueurs ou aux bénévoles, ce qu’ils pensent des changements initiés depuis l’arrivée du repreneur et de ses consultants dont Mr Bico. »

Retrouvez la suite de cet entretien dans l’édition de La Capitale de ce jeudi 11 avril 2013.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent