Mis à jour le Vendredi 19 Avril 2013 à

Régions > Centre > Actualité

La police de La Louvière nous surveillerait grâce à des caméras... illégales

Rédaction en ligne

En posant simplement la question de l’état d’avancement du dossier de la surveillance caméra de la Ville, la Nouvelle Gazette a semnle-t-il levé un fameux lièvre : il semblerait en effet que celles-ci sont déjà utilisées par la police alors que les conditions d’utilisation fixées par la Commission de la Vie Privée et la « loi caméras » ne sont pas encore remplies !

Embarrassée, la police... Dans le dossier publié par La Nouvelle gazette ce vendredi, on se rend compte que les caméras installées à La Louvière fonctionnent déjà. Mais sont-elles déjà utilisées par la police ? Première réponse officielle hier matin : «  Non, tous les prescrits légaux ne sont pas encore réunis, il manque encore des pictogrammes pour signaler la présence des caméras. Donc, nous ne les utilisons pas  ».

En janvier, pourtant, un commissaire déclarait au conseil communal : «  Pour l’instant, les caméras du centre-ville fonctionnent. Elles sont installées dans le Centre de Communication et elles sont à proximité du personnel qui s’occupe du Centre de Commandement. Oui, elles sont utilisées mais plutôt rétroactivement, lorsqu’on signale un événement à tel endroit, on sait les diriger vers l’endroit, par exemple, le centre-ville où il y a un problème dans un café. Prenons par exemple la rue de Belle-Vue, on sait braquer la caméra sur la rue de Belle-Vue. Ici, on peut braquer la caméra sur la cité administrative où de nombreux vols de métaux se passent actuellement. C’est ce qui est de toute façon en réalisation. Donc, oui, elles sont utilisées réactivement. »

A force de poser des questions dérangeantes, le journal a obtenu des réponses de plus en plus alambiquées... qui ne dissimulent pas un certain malaise par rapport au dossier.

Retrouvez notre reportage complet dans nos éditions numériques  !

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent