Publié le Mardi 23 Avril 2013 à

Régions > Centre > Actualité

Immobilier dans la région du Centre: le prix des maisons explose à Ecaussinnes, mais celui des villas diminue, sauf à Enghien

Xavier Lambert

Selon les derniers chiffres publiés par l’Institut National des Statistiques, et répercutés dans La Nouvelle Gazette de ce mardi, cela reste intéressant d’acheter dans la région du Centre, même si les communes plus proches de Bruxelles connaissent différents booms selon le type de biens…

La première conclusion de ces statistiques, explique La Nouvelle Gazette, c’est que si globalement, le marché de l’immobilier a tendance à stagner au niveau national, il ne se porte pas trop mal au niveau de la région. Certes, le nombre de transactions a baissé dans de nombreuses communes (mais pas à Binche, Ecaussinnes, Enghien et Seneffe), mais la moyenne des prix de vente a généralement augmenté, de façon parfois spectaculaire. Mais dans TOUTES nos communes, elle reste inférieure à la moyenne nationale, et est souvent plus proche de celle du Hainaut, province où l’on continue à trouver les biens les moins chers. Voici les autres conclusions qu’on peut tirer de ces statistiques :

le boom des prix des maisons « ordinaires » à Ecaussinnes : L’influence des acheteurs venus de Bruxelles et Brabant wallon ? Non seulement le nombre de ventes de maisons a augmenté à la Cité de l’Amour ; mais leur montant moyen a grimpé de 144.041 à 162.353 euros, soit une augmentation de 12,5 % alors que la moyenne nationale est de 2,5 %. Bref, on s’arrache les habitations d’Ecaussinnes…

les maisons les moins chères de la région, se sont vendues à La Louvière, Manage, Anderlues et Binche, avec une moyenne de 120.000 euros par maison. Si dans les deux premières communes, c’est un statu quo dans les prix, le prix des maisons a grimpé à Binche puisqu’en 2011, la moyenne des ventes n’était que de 113.000 euros. Dans ces 4 communes, on est même en dessous de la moyenne du Hainaut. Idem pour les appartements, qu’on peut trouver à moins de 120.000 euros à La Louvière et Binche… mais pas à Manage, où la moyenne est de 142.000 euros. Par contre, c’est dans la cité du Verre qu’on trouve aussi les villas les moins chères, avec une moyenne de ventes en dessous de 200.000 euros en 2012, ce qui est très bas comparé aux autres communes !

le prix des villas a explosé à Enghien : à cause de sa proximité avec Bruxelles, mais dans un cadre beaucoup plus vert ? Toujours est-il que le prix moyen des villas à Enghien est passé de 316.000 à 415.000 euros, soit bien au-dessus de la moyenne nationale… et deux fois le prix d’une villa à Manage, Anderlues ou Chapelle. À l’inverse, le prix moyen de vente des villas a diminué dans plusieurs communes : c’est le cas à Anderlues, Braine-le-Comte, Chapelle.

Des terrains à bâtir pas chers  : L’agent immobilier contacté nous le confirme, même dans les communes les plus prisées, les terrains restent moins chers que la moyenne, et en particulier que Bruxelles. En 2012, la moyenne n’était même que de 24 euros le mètre carré à Morlanwelz, 36 à Manage, 37 à Anderlues, 39 à Ecaussinnes et 42 à Estinnes, soit bien en dessous de la moyenne hainuyère. Mais ça pourrait vite changer : à Seneffe, on est passé d’une moyenne de 27 euros le mètre carré en 2011 à… 95 euros en 2012

Retrouvez l’analyse par un agent immobilier et le tableau complet des prix dans les communes de la région dans nos journaux en PDF

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent