Publié le Jeudi 25 Avril 2013 à

Régions > Verviers > Actualité

Assises de Liège - Le Verviétois Louis Cupers déclaré coupable de meurtre

Belga

Après trois heures de délibérations et de motivation de leur verdict, les jurés de la cour d’assises de Liège ont déclaré jeudi Louis Cupers coupable de meurtre. Ce Verviétois de 62 ans avait tué Michèle Warrand (53 ans) d’un coup de cendrier. L’arrêt sur la peine est attendu en fin de journée.


Louis Cupers dans le box des accusés.

T.Van Ass

Louis Cupers dans le box des accusés.

Louis Cupers a été reconnu coupable du meurtre de Michèle Warrand durant la nuit du 16 au 17 janvier 2008 à Oupeye. La victime, chez qui l’accusé s’était installé à l’époque des faits, était décédée après avoir été assommée d’un coup de cendrier à l’arrière du crâne. Selon les expertises, elle était tombée la tête dans son oreiller et cela avait causé une asphyxie facilitée par la consommation de nombreux médicaments. Selon les légistes, le coup de cendrier n’aurait pas été mortel s’il n’avait pas été combiné à une asphyxie mécanique et à une consommation excessive de médicaments qui a provoqué une asphyxie chimique.

Au cours des débats, la défense avait soutenu que les faits devaient être requalifiés en coups et blessures volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner. Les avocats de l’accusé, Me Hodeige et Me Berwart, avaient également affirmé que leur client pouvait se prévaloir de l’excuse de provocation. Cupers affirmait que Michèle Warrand avait prononcé des paroles désagréables à son égard et que cela avait déclanché sa colère. La cour d’assises avait cependant estimé que la question relative aux coups et blessures ne devait pas être posée aux jurés car elle ne ressortait pas des débats.

Dans leur motivation, les jurés ont retenu, sur base des rapports d’expertise, que Louis Cupers avait porté un coup de cendrier violent à la victime. Même si d’autres éléments ont entraîné le décès, la victime ne serait pas décédée si elle n’avait pas reçu ce coup de cendrier.

Les débats sur la peine débuteront ce jeudi vers 14 h 30.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent