Publié le Vendredi 26 Avril 2013 à

Régions > Mons > Actualité

Erquennes : Les cuves à mazout réglementaires sont installées gratos

C.S.

Depuis 2004, les maisons situées au-dessus d’une zone de captage des eaux doivent changer leurs cuves à mazout pour éviter toute pollution. Afin de faciliter les travaux, la société publique de la gestion de l’eau a pris en charge les travaux et les réalise gratuitement. C’est le cas à Erquennes dans les Honnelles.


Que les cuves réglementaires soient installées dehors ou en sous-sol, tout est gratuit.

C.S.

Que les cuves réglementaires soient installées dehors ou en sous-sol, tout est gratuit.

La rue Longue a Erquennes paraît aussi calme que d’habitude, pourtant, dans une maison, des ouvriers s’affèrent. Leur travail : créer un encuvement étanche chez Marie-Louise. «  Ce n’est pas notre idée. Nous avons reçu une lettre en 2003 nous annonçant qu’on devait changer les cuves pour protéger la zone de captation d’eau qui est située sous la maison. Ils sont venus plusieurs fois pour voir comment faire et comme nous avions une cuve enterrée, il a fallu plus de temps pour débuter les travaux. Heureusement, tous les frais sont pris en charge et les travaux vont assez vite. Je vis ici depuis 70 ans, je savais que la nappe souterraine existait mais il n’y a jamais eu de telles mesures  », explique la dame.

Seulement, depuis le 01 juin 2004, le code de l’eau a changé. «  Ce code stipule qu’en zone de prévention de captage, les réservoirs d’hydrocarbures (donc de mazout) doivent être à double paroi ou situés dans un encuvement étanche. Toutes les personnes qui avaient déjà leur installation faite avant la publication de la loi dans le moniteur belge sont indemnisées pour se mettre en conformité  », explique Michel Destrebecq, conseiller en protection des captages à la société publique de la gestion de l’eau. C’est donc la SPGE qui paie les nouvelles cuves mais aussi tous les travaux nécessaires à leur installation. Cela peut varier de 5000 euros pour une cuve à double paroi laissée à l’extérieur jusqu’à 13000 euros pour les encuvements étanches creusés en sous-sol. «  Nous remettons une cuve de la même capacité que l’ancienne sauf dans des cas où la personne est en faute. ça peut arriver si une personne a une cuve de 5000 litres sans autorisation par exemple  », ajoute le conseiller de la SPGE. Et il vaut mieux être en règles. En effet, si une pollution du sol venait à arriver, c’est le pollueur qui est payeur. Si la pollution s’étend jusqu’à une zone de captage, ça peut très vite coûter cher.

Dans les rues d’Erquennes, les habitants sont tous ravis. «  C’est très positif d’autant plus que j’avais de vieilles cuves que je devais changer. Les travaux se sont très bien passés. Ils ont même dû faire une petite tranchée et ont tout remis en parfait état après. On est très contents que ça ait été gratuit en tout cas  », raconte Christiane, une autre riveraine de la rue Longue.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent