Publié le Jeudi 2 Mai 2013 à

Régions > Charleroi > Actualité

Charleroi : la petite prostituée n'avait que 17 ans

An.D.

Quand elle bossait rue du Moulin à Charleroi, « Pamela » a fait la connaissance « d’Alena ». Pimpante, maquillée, assurée, Alena faisait plus que son âge. C’est la rue qui les a rapprochées, les deux femmes sont devenues copines. Au point de fumer des joints ensemble, de consommer un peu de coke et de se fournir de bons conseils pour « s’y prendre avec les hommes ».

Trop jeune, trop fragile.

AFP

Trop jeune, trop fragile.

Alena venait de Liège, c’est Pamela qui lui a ouvert les portes des hôtels de passe carolos… Jusqu’au jour où la patronne d’un de ces établissements lui a demandé son âge. « 17 ans » a répondu la jeune Alena sans se poser de questions… Dix-sept ans ! Pour Pamela, c’est la catastrophe, le début des ennuis… La voilà aujourd’hui poursuivie en correctionnelle pour avoir consommé des stupéfiants en compagnie d’une mineure, pour l’avoir incitée à se prostituer (en lui fournissant des conseils) et même pour attentat à la pudeur pour avoir embrassé l’adolescente et même peut-être un peu plus. «  C’est elle qui voulait, moi pas ! Et à l’époque, j’ignorais son âge  » explique vainement Pamela. Elle poursuit : «  Quand j’ai découvert qu’elle n’avait que 17 ans, j’ai immédiatement appelé la police. Cette fille était forcément en fugue. Mais avant cela, rien ne m’avait permis de savoir qu’elle était mineure…  » C’est effectivement la descente de police qui a fait « tomber » Pamela, mais selon le parquet, c’est la tenancière de l’hôtel de passe qui a été alertée par l’air juvénile de la jeune prostituée… un âge dont aucun de ses clients ne semble s’être préoccupé jusque-là !

Et aujourd’hui ? Cette situation a causé un électrochoc dans l’esprit de Pamela, explique son avocat, Me Germeau. Elle a quitté Charleroi et vit actuellement à Bruxelles où elle se reconstruit avec l’aide d’une association spécialisée : «  Je n’étais pas moi-même, j’étais dans l’alcool à l’époque, mais c’est fini, j’essaie de faire les choses bien !  » Et Alena, qui l’aide, elle ? Est-elle sortie de la rue ? De la prostitution ? Des fugues qui l’avaient jeté sur le pavé carolo ? Cela, on ne le sait pas…

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent