Publié le Mardi 7 Mai 2013 à

Régions > Bruxelles > Actualité

Rudi Vervoort le dit: il sera d'abord une méthode pour obtenir du concret

Rédaction en ligne

Le nouveau ministre-président bruxellois Rudi Vervoort a promis mardi d’agir dans le concret dans le cadre de l’accord du gouvernement bruxellois de 2009 pour atteindre un certain nombre d’objectifs chiffrés au cours de la dernière année de la législature.


Rudi Vervoort.

Belga

Rudi Vervoort.

Pour y parvenir, il commencera par entendre les partenaires sociaux au cours des prochaines semaines avant de convier ses ministres durant un séminaire de deux jours les 25 et 26 mai prochains afin de fixer sur cette base un certain nombre d’objectfs à atteindre.

«Je ne serai pas un magicien mais l’homme d’une méthode: se fixer des objectifs concrets et les atteindre entre autres pour prendre à bras le corps le défi de l’explosion démographique et de l’avenir de notre jeunesse», a-t-il dit mardi après-midi devant le parlement bruxellois.

Un des premiers actes concrets consistera en l’adoption en première lecture du Projet de Plan de Développement Durable.

Rudi Vervoort réunira aussi les partenaires sociaux bruxellois «pour un sommet extraordinaire» dans le courant du mois de mai. Objectif: fixer un certain nombre d’objectifs concrets dans le cadre du «new deal» signé en 2011 afin de faire profiter un plus grand nombre de Bruxellois, en particulier les jeunes, des emplois disponibles.

Réunis en séminaire durant un week-end, les ministres devront ensuite définir pour chaque département des objectifs concrets à atteindre.

Le gouvernement s’attardera notamment sur le développemenbt de 7 zones d’intérêt régional (Reyers, Tour et Taxis, Josaphat, Heysel, Schaerbeek-formation, le canal et l’Hippodrome de Boitsfort).

Il abordera les pôles de compétence en matière de formation, en ne s’arrêtant pas forcément aux limites institutionnelles pour avancer des demandes en matière d’enseignement, les infrastructutres culturelles et sportives, la justice sociale, les bases d’une réforme fiscale, dans le contexte des nouvelles compétences fédérales, l’alliance emploi-environnement, et la gouvernance bruxelloise, a expliqué le nouveau ministre-président socialiste.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent