Publié le Samedi 11 Mai 2013 à

Régions > Bruxelles > Actualité

Christel, l'ex-fliquette, se défend: "Je suis tombée sur de mauvaises personnes, au mauvais moment"

Nawal Bensalem

Perquisitionnée et interpellée ce mercredi dans l’affaire du braquage de diamants à l’aéroport de Zaventem, Christel, remise en liberté, nous raconte qu’elle n’a fait que fréquenter les mauvaises personnes au mauvais moment. L’ex-fliquette nous parle de sa relation avec l’un des auteurs du casse du siècle. Une interview à découvrir dans nos éditions de ce week-end.


Photo Sudpresse de Pauline Cantal

Photo Sudpresse de Pauline Cantal

Christel, vous avez été virée de la police pour vos relations avec des truands, expliquez-nous tout

« En 2003, j’ai été condamnée pour violation du secret professionnel et association de malfaiteurs car je sortais à l’époque avec Claude Silverans. J’ai obtenu un sursis total. Je n’avais fait que taper des noms de bandits dans le système pour connaître leur passé, rien d’autre. J’avais connu Claude Silverans dans le milieu de la nuit car en dehors de mes heures à la police, je travaillais aussi dans un bar à Anderlecht. Je suis tombée sur de mauvaises personnes, au mauvais moment ».

Irez-vous voir Tarek Bouaza, votre petit ami, et Nordin El Hoffadi, un des autres suspects interpellés, en prison ?

« Non ! Je ne veux pas aller en prison. J’ai 32 ans et je travaille dur depuis l’âge de 18 ans pour gagner ma vie. Je suis simplement, encore une fois, tombée sur de mauvaises personnes, au mauvais moment ».

Une interview à découvrir dans nos éditions de ce samedi

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent