Publié le Jeudi 16 Mai 2013 à

Culture > Cinéma

Festival de Cannes: cherche désespérément beau gosse pour monter les marches

Au Festival de Cannes, Pierre Germay.

Mesdames, au bras de quel beau mec, star de cinéma, rêveriez-vous monter les marches cette année à Cannes ? Faites votre choix.

Pour accompagner Leonardo DiCaprio, le magnifique Gatsby de Baz Lhurmann, il ne fallait pas arriver en retard sur la Croisette : c’était dès ce mercredi d’ouverture qu’il fallait être là. C’est donc déjà un peu tard.

Vous préférez peut-être vous pendre au bras d’un chanteur pop au succès planétaire ? Pas de soucis, le Festival vous propose Justin Timberlake : il est à l’affiche du dernier opus des frères Coen, « Inside Llewyn Davis », où il interprète… un chanteur de musique folk.

Vous ne voulez pas d’un chanteur ? A Cannes, il vous faut un acteur et un vrai ? Pas de souci, on peut vous suggérer le très british Orlando Bloom, le Will Turner de la saga des « Pirates des Caraïbes » : il montera des marches à la clôture pour y présenter, hors compétition, aux côtés de Forest Whitaker, « Zulu » de Jérôme Salle, un film sur l’Afrique du Sud encore hantée par l’apartheid.

Comment, pas encore satisfaite ? Alors peut-être une montée des marches, disons engagée, au bras de Joaquim Phoenix, l’acteur américain qui soutient la lutte contre l’utilisation de produits, vestimentaires ou alimentaires, d’origine animale. Il est à l’affiche de « The Immigrant » de James Gray.

A moins que le frensh lover, Guillaume Canet, qui présentera, hors compétition (moins de stress du coup !), « Blood Ties », remake des « Liens de sang » de Jacques Maillot. Mais attention, le jeu est inégal : il foulera la red carpet (comme disent les Américains) au bras de Marion Cotillard : elle joue dans le film de son… mari ! Aïe, mauvais plan ça !

Reste le plan B : Alain Delon ! Bon, d’accord, il aura bientôt 78 balais. Mais le héros de « Plein Soleil » de René Clément, dont une copie restaurée inédite sera projetée, a encore quelques charmes certains, non?

Ou alors, plan C cette fois : Michael Douglas à l’affiche de l’ultime film de Steven Soderbergh, « Behind Candelabra ». Mais s’il est accompagné par sa femme, Catherine Zeta-Jones, c’est mal barre !

Un dernier détail : si votre valise, avec robe de soirée, escarpins et tout le toutim, est restée bloquée à Zaventem, vous pouvez consulter les plus grands couturiers présents dans les palaces de la Croisette : ils vous prêteront bien volontiers une petit tenue de circonstance, juste pour un soir. Mais là alors, vérifiez bien que vous n’avez pas laissé votre carte de banque dans votre valise !

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent