Publié le Lundi 27 Mai 2013 à

Régions > Charleroi > Actualité

Châtelet: il prêtait sa serveuse au voisin pour rembourser son prêt... 4 ans de prison!

AN.D.

Le tribunal de Charleroi s’est montré plutôt sévère -quoique…- en condamnant les patrons d’un restaurant chinois de Châtelet à 4 ans de prison ferme. Ils prêtaient leur serveuse au voisin, en remboursement des 18.000 euros que celui-ci leur avait passés pour financer leurs travaux. Le voisin, lui, écope de 4 ans de prison également, avec une arrestation immédiate à la clé. Il y a évidemment de l’opposition dans l’air : le jugement a été rendu par défaut.

Echapper à l’industrie textile pour tomber dans l’horeca...

photo news

Echapper à l’industrie textile pour tomber dans l’horeca...

Fin 2011, c’est une jeune serveuse chinoise qui se présente en pleurs à la police de Châtelet. Son patron, explique-t-elle, l’a violée à deux reprises au moins et maintenant, voilà qu’il la « refile » au voisin envers qui il a une dette ! Au départ, semble-t-il, l’arrangement était purement alimentaire : Jean, le voisin, serait nourri gratuitement, en échange de ses 18.000 euros aimablement prêtés à ses voisins. Mais peut-être en a-t-il eu ras-le-bol (de riz) des nids d’hirondelles et du canard laqué… Et la serveuse a rapidement fait partie du menu, elle aussi. Un petit rouleau de printemps pour réchauffer ses nuits solitaires. C’est ce qui incite finalement la malheureuse à déposer plainte.

Car si ses nuits sont pénibles, ses journées de travail ne sont pas folichonnes non plus, à la petite serveuse chinoise. Elle explique qu’elle travaille 14 heures par jour, pour un salaire de misère . Elle est logée, certes, mais dans une chambre sans chauffage et sans confort.

On se demanderait presque ce qui a poussé cette jeune fille à débourser 14.000 euros pour quitter sa chine natale et tenter sa chance en Belgique. La chambre de droit pénal social a tranché : ce sera 4 ans de prison pour le couple de restaurateurs chinois et 4 ans de prison aussi pour le voisin.

Mais on en reparlera : les prévenus ont été condamnés par défaut, ils feront immanquablement opposition

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent