Publié le Lundi 3 Juin 2013 à

Régions > Mons > Actualité

Sirault: 13 élèves privés de bus scolaire dès septembre

C.S.

À partir du mois de septembre prochain, 13 élèves de Sirault n’auront plus accès au bus scolaire. La ligne restera pourtant bien active avec 46 élèves à son bord au lieu des 59 habituels. Une pétition a déjà été lancée par une maman d’élève.


(Illustration d’archives)

E.G.

(Illustration d’archives)

Dès le début de l’année scolaire 2013-2014, les parents de Sirault devront faire face à une grosse difficulté. En effet, treize élèves n’auront plus accès au bus scolaire dès le mois de septembre. Les critères de base ont été réappliqués de façon plus stricte dans la commune.

Quatre élèves vivent à moins d’un kilomètre de leur école, ils doivent donc s’y rendre à pied. Pour les neuf autres, une ligne normale passe près de chez eux et leur permet d’atteindre l’école aux heures de cours.

Cependant, certains élèves sont toujours en maternelle ou en première primaire. Les parents les jugent donc trop jeunes pour prendre le bus avec des adultes. «  Le TEC répond aux parents qu’ils n’ont qu’à prendre le bus avec leur enfant de maternelle. Vous imaginez  ? Ça signifie prendre le bus le matin, déposer son enfant à l’école, attendre la ligne suivante pour rentrer et recommencer à la fin des cours. En sachant que, parfois, il n’y a un bus que toutes les heures, c’est impossible pour les parents  », explique une directrice d’école.

Pour Stéphanie, la situation est encore plus délicate. Son fils n’aura que 6 ans l’an prochain. Sa maman a décidé de l’inscrire dans une école de Neufmaison. Il a toujours eu accès au bus scolaire mais, avec l’application stricte des normes, il devra se débrouiller tout seul. «  Il devra donc prendre la ligne normale, avec les adultes, pour se rendre à Neufmaison. Ils ne sont que deux élèves concernés dans son école, les responsables ne peuvent donc pas faire grand chose. Pour moi, ça va être un réel problème. Mon mari part très tôt le matin avec la voiture et je n’ai qu’un scooter. C’est donc trop dangereux pour mon fils et, en plus, je ne serais pas à l’heure pour mon travail  », explique Stéphanie.

La dame a donc lancé une grande pétition à Sirault. Elle a déjà récolté 150 signatures et elle en attend encore de nouvelles.

Sans réponse du TEC, elle enverra le tout le 10 juin. «  Je ne veux pas me laisser faire. Si je n’ai pas de réponse et que rien ne bouge, je ferai appel à des émissions de télévision parce qu’on est tous concernés par ce problème. On essaie de tous se souder pour que nos enfants puissent continuer à aller à l’école en toute sécurité  », ajoute Stéphanie.

Le TEC précise qu’il ne fait qu’appliquer -plus strictement que par le passé- les règles en vigueur pour le transport scolaire. La ville de Saint-Ghislain a l’intention de demander des précisions à la société de transport public.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Le Numérique de Sudpresse

Numérique de Sudpresse

Le Vlan est disponible en numérique

Numérique de Vlan
Jobs Régions Hainaut

Les décès dans l'actualité

Hervé Cristiani

Hervé Cristiani

Décès :
15/07/2014

Age :
66 ans

Edouard Chevardnadzé

Edouard Chevardnadzé

Décès :
07/07/2014

Age :
86 ans

Les anniversaires de leur départ

Michel Serrault

Il y a 7 ans

Claude Laydu

Il y a 3 ans

André Geerts

Il y a 4 ans

Dans votre région

  • 78 ans, de Mons, le 27/07/2014
  • 92 ans, de Châtelet, le 26/07/2014
  • 80 ans, de Wagnelée, le 26/07/2014
Toutes les annonces sur www.enmemoire.be