Publié le Mercredi 26 Juin 2013 à

Régions > Bruxelles > Sports

Foot féminin: Une Bruxelloise et une Brabançonne wallonne avec l'équipe nationale U17

Rédaction en ligne

Sur le sol suisse depuis dimanche, l’équipe nationale féminine U17 avait rendez-vous avec son histoire hier après-midi en disputant sa demi-finale face à la Pologne. La victoire n’est finalement pas tombée, mais il reste encore aux filles de Joëlle Piron la petite finale qui aura lieu vendredi. Avant leur départ, nous avions rencontré la Bruxelloise Shayna Raekelboom et la Brabançonne wallonne Noémie Gelders. Reportage.


Noémie et Shayna joueront vendredi pour la troisième place.

Bruno

Noémie et Shayna joueront vendredi pour la troisième place.

Elles sont jeunes, talentueuses et internationales belges. L’une est bruxelloise, l’autre ottintoise. À 16 ans, Shayna Raekelboom et Noémie Gelders portent actuellement haut les couleurs de notre pays à Nyon en Suisse. Qualifiée pour la première fois de son histoire pour les demi-finales de la Coupe d’Europe, notre équipe nationale -17 ans vit une belle aventure. Après avoir passé le premier tour en Moldavie, remporté le second à domicile grâce à un succès contre les Pays-Bas et deux nuls contre l’Allemagne et le Danemark, la voilà dans le dernier carré de l’Euro. Avant de s’envoler pour la compétition, les deux joueuses étaient conscientes de la chance qu’elles avaient.

«  Je suis très motivée à l’idée de participer à ces deux matchs  », commentait Noémie Gelders. «  Je suis fière d’y représenter la Belgique. C’est sûrement la compétition de notre vie. Donc avant de parler de résultats, nous devons en profiter.  »

«  Ça a toujours été un rêve d’être sélectionnée en équipe nationale  », rétorque Shayna Raekelboom. «  Les autres équipes sont vraiment fortes, mais nous croyons en nos chances. Nous ne devons cependant pas penser à la victoire, mais uniquement se donner à fond. D’un point de vue personnel, j’espère beaucoup apprendre. Ces événements se passent peut-être qu’une fois dans une vie.  »

Pour les deux jeunes filles, cette phase finale a en plus une saveur spéciale. Équipières en sélection, elles l’ont aussi été à Anderlecht. Mais depuis peu, Shayna a troqué sa vareuse mauve pour la rouge du White Star.

«  Shayna est une très bonne amie. Nous avons joué ensemble pendant trois années, mais comme plusieurs autres joueuses, elle est partie au White Star la saison dernière. Ce qui ne nous empêche pas de se voir encore en dehors du foot  », précise la Sportingwoman.

«  Cela ne se passait plus trop bien à Anderlecht  », explique la milieu de terrain étoilée. «  J’ai donc choisi le White Star par facilité de déplacement pour pouvoir combiner avec mes études. Mais nous gardons encore contact.  »

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent