Publié le Mercredi 26 Juin 2013 à

Culture > Cinéma

Eurimages aide le nouveau film des Dardenne à hauteur de 500.000 euros

Belga

Le Fonds Eurimages du Conseil de l’Europe a décidé d’accorder une aide financière à la production de 21 longs-métrages, dont 6 coproductions belges, a-t-il annoncé mercredi dans un communiqué, à la suite d’une réunion tenue à Marseille du 17 au 21 juin.

AFP

Une seule coproduction belge majoritaire se trouve dans la liste établie par le Fonds Eurimages. Il s’agit du nouveau film des frères Jean-Pierre et Luc Dardenne, doubles lauréats de la Palme d’Or cannoise. Dans «Deux jours, une nuit», ils mettront en scène l’histoire d’une femme qui risque de perdre son boulot, et qui tente avec son mari de convaincre ses collègues de renoncer à leurs primes pour qu’elle puisse rester en place. Marion Cotillard tient le rôle de l’héroïne. Son mari est interprété par Fabrizio Rongione qui a déjà joué plusieurs fois pour les frères Dardenne ("Rosetta», «Le silence de Lorna», «Le Gamin au vélo").

Le tournage est prévu cet été et se déroulera intégralement à Seraing, ville que les frères affectionnent tout particulièrement. Le film est coproduit par Les Films du Fleuve, la société liégeoise créée par les Dardenne, Archipel 35 (France) et BIM (Italie). Le budget prévu est de 7 millions d’euros.

La Belgique est également impliquée de manière minoritaire dans 5 autres longs-métrages, dont «Bouboule» du Suisse Bruno Deville, qui sera lui aussi tourné cet été en Belgique. «Pasolini» d’Abel Ferrara a une marque belge, via la société Tarantula. «Het leven volgens Nuno» de Simone Van Dusseldorp, «Tussen 10.00-12.00» de Peter Hoogendoorn et «De surprise» de Mike Van Diem sont d’autres coproductions minoritaires aidées par Eurimages.

Eurimages est le fonds de soutien à la coproduction, la distribution et l’exploitation cinématographiques, institué par le Conseil de l’Europe en 1988. Son but est de promouvoir et de faire circuler un cinéma européen diversifié. Le Comité de Direction, qui décide entre autres quelles coproductions vont être aidées financièrement, est composé de représentants des 36 Etats membres. Le Comité se réunit 4 fois par an pour départager les demandes de soutien, émises par les producteurs. Les projets doivent être des coproductions entre au moins deux producteurs indépendants, ressortissants de différents Etats membres du Fonds.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent