Publié le Lundi 1 Juillet 2013 à

Régions > Bruxelles > Sports

Tennis: L'Iris Open 9 démarre fort

Rédaction en ligne

C’est dans les magnifiques installations du Royal Charles-Quint Tennis Club à Ganshoren que l’Iris Open 9 a démarré ce week-end. Au programme, les phases qualificatives en vue de l’obtention des huit places encore disponibles pour le tableau final.


Les membres du comité ont travaillé dur pour organiser ce tournoi.

Bruno

Les membres du comité ont travaillé dur pour organiser ce tournoi.

Le tennis club Charles-Quint à Ganshoren accueille donc la quinzième édition de l’Open 9, tournoi faisant partie du Pro-Circuit de l’ITF (NDLR : International Tennis Federation) dont le prize money est de 10.000 dollars, soit 7.000 euros.

Ce tournoi, rassemblant plusieurs joueuses en quête de points en vue d’intégrer le classement WTA, a déjà vu passer des joueuses dont la réputation n’est plus à faire comme une certaine Kim Clijsters, lauréate de l’édition en 1998.

Jean-Pierre De Jonghe, membre de l’administration du club nous explique l’importance d’un tel tournoi pour les joueuses. «  Les tournois tels que le nôtre suscite de plus en plus d’intérêt auprès des jeunes filles en quête de points. L’avantage ici, c’est qu’elles ont l’opportunité d’affronter des sportives figurant déjà dans le classement WTA. L’occasion est donc belle pour ces nombreuses challengers. »

Au total, ce n’est pas moins de 59 joueuses qui prennent part aux phases de qualifications pour seulement huit places dans le tableau final. «  Ce tournoi rassemble pas moins de quinze nationalités différentes dont une vingtaine de joueuses belges », rajoute Jean-Pierre De Jonghe.

Au niveau de l’organisation, autant dire que le club bruxellois a, une fois de plus, mis les petits plats dans les grands afin d’accueillir les joueuses le mieux possible. «  Le club est très méticuleux en ce qui concerne l’organisation. Nous essayons de ne rien laisser au hasard afin d’offrir un encadrement parfait aux joueuses. Ces filles font énormément de sacrifices pour arriver à ce niveau-là, d’où l’importance de rapidement les mettre à l’aise pour qu’elles n’aient qu’à penser au tennis.

Cela constitue un travail conséquent pour tous les membres de l’organisation mais tout est fait avec plaisir. C’est une fierté pour nous d’accueillir un tel événement dans nos installations. »

Du côté du public, on a également répondu présent malgré une météo pluvieuse samedi. «  La météo capricieuse d’avant-hier nous a forcés à reprogrammer 27 rencontres mais le public à quand même fait le déplacement dimanche. Au total, plus d’un millier de personnes devrait nous rendre visite tout au long du tournoi, c’est une grosse satisfaction pour l’organisation  », explique Jacques Maes, également membre de la direction du club bruxellois.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent