Publié le Mardi 2 Juillet 2013 à

Sports > Cyclisme

Les parents de Marco Pantani écrivent aux instances du cyclisme pour que sa victoire ne lui soit pas retirée

Rédaction en ligne

Les parents du regretté coureur cycliste Marco Pantani, décédé en 2004, ont écrit une lettre ouverte à la fédération internationale de cyclisme (UCI), ainsi que la société organisatrice du Tour de France (ASO) et à la fédération italienne de cyclisme.

Photo News

Ils veulent par là réagir à l’annonce faite ce week-end que la victoire du ’pirate’ sur le Tour en 1998 pourrait lui être retirée.

Le président de l’UCI Pat McQuaid a en effet récemment déclaré que si le nom de Pantani faisait partie de la liste des coureurs rattrapés par la réanalyse de 60 échantillons provenant du Tour 98, il pourrait être privé à titre posthume de sa victoire.

Cette liste, qui mentionne les noms de 44 coureurs dont les prélèvements contenaient des traces d’EPO, sera rendue publique le 18 juillet prochain.

«Nous sommes consternés», écrivent Tonina et Paolo Pantani. «Nous nous sentons obligés de souligner que ces analyses ont été effectuées après la mort de Marco et qu’il n’a donc pu recourir à ses droits fondamentaux de défense, comme par exemple la demande d’une contre-analyse. Nous vous demandons donc de n’entreprendre aucune action qui pourrait conduire au retrait des titres de Marco», ont notamment écrit les Pantani.»

En 1998, Pantani avait remporté le Tour de France devant l’Allemand Jan Ullrich et l’Américain Bobby Julich, qui ont depuis tous deux avoué avoir pris de l’EPO dans leur carrière.

.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent